Accueil > actualités > Pièces de fonderie : nouvelle méthodologie de codéveloppement entre donneurs d’ordres et fondeurs

Pièces de fonderie : nouvelle méthodologie de codéveloppement entre donneurs d’ordres et fondeurs

28/10/2019

CTIF et le Cetim ont mené une étude pour aider les industriels, consommateurs de pièces de fonderie, à monter en compétence et à renforcer leurs échanges techniques avec leurs fournisseurs de pièces métalliques.

Une collaboration inter-CTI sous le signe de la complémentarité

Pour répondre à un besoin spécifique des industriels utilisateurs de pièce de fonderie, les deux centres techniques, CTIF et CETIM, ont mis au point une démarche structurée sur laquelle les industriels pourront s’appuyer pour aborder plus sereinement les étapes de mise au point de leurs pièces avec leurs fournisseurs et établir des cahiers de charges d’approvisionnement en adéquation avec leur besoin. 

Conjointement à la mise au point de cette démarche, une défauthèque en fonderie a été constituée sur la base de données de synthèse qui avaient été préalablement consolidées par CTIF dans le logiciel Aladin (propriété de CTIF) ; cette défauthèque sera un précieux outil pour l’industriel dans sa phase de développement d’une nouvelle pièce de fonderie. Il pourra ainsi appréhender plus facilement les différentes typologies de défauts auxquels il peut être confronté afin d’être en mesure de définir des critères d’acception qui répondent aux spécifications du client final.     

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à contacter Didier Linxe, Responsable Pôle Développement Méthodes et Ingénierie Numérique chez CTIF.

Partager
Toutes les actualités

MetalNews

Agenda

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive