Accueil > actualités > CTIF et le CEA accompagnent la métallurgie face aux défis verts et numériques
Partenariat CTIF-CEA

CTIF et le CEA accompagnent la métallurgie face aux défis verts et numériques

26/06/2020

Le 26 juin 2020 – CTIF et le CEA s’associent pour accompagner le secteur de la métallurgie et de la transformation des métaux face aux grands enjeux numériques et écologiques. Au regard de leurs complémentarités, les deux acteurs se rapprochent pour combiner expertises métiers et nouvelles technologies dans un 1er temps sur les territoires de la Région Grand Est et des Pays de La Loire. Ce nouveau duo soutiendra un secteur qui recouvre un large spectre d’activités industrielles, de la conception en passant par les procédés de transformation de la matière jusqu’au produit final (caractérisation, optimisation, maintenance prédictive). Objectif : accélérer la diffusion de leviers technologiques pertinents qui concrétiseront la mutation vers l’usine de demain.

Secteur stratégique parce qu’au cœur de la production de produits et semi-produits utilisés dans de multiples industries, la métallurgie concentre la moitié des emplois industriels français avec environ 1,5 million de salariés présents au sein de 43 000 entreprises. Le paysage des entreprises est composé à 80 % de PME de moins de 50 salariés aux côtés de grands acteurs spécialisés qui dominent le marché[1].

La métallurgie d’aujourd’hui est capable de produire de manière industrielle des matériaux de pointe avec des alliages aux propriétés complexes mais elle doit désormais amplifier ses efforts de R&D pour maintenir une montée en gamme nécessaire dans un monde industriel compétitif, qui se digitalise et qui doit décarboner son économie.

Usine du futur et green business

Si son périmètre a changé au fil des évolutions technologiques, la métallurgie recouvre aujourd’hui une palette élargie d’activités industrielles allant de l’extraction et la transformation du minerai en métal jusqu’à l’élaboration de produits finis dans de nombreux secteurs : santé, BTP, automobile, aéronautique, etc.

Les nombreuses étapes et procédés qui la composent (CAO, simulation numérique, affinage, élaboration, fonderie, fabrication additive, laminage, CND, essais de fatigue, etc.) doivent tirer profit des opportunités offertes par les technologies numériques, de l’énergie et des nouveaux matériaux pour contribuer à l’effort collectif qui construit l’usine du futur et un monde plus propre.

CTIF x CEA = Une belle complémentarité

En développant des briques technologiques innovantes de collecte, de transmission et d’interprétation des données au cœur même des pièces de fonderie ou des dispositifs industriels de production, les équipes des plateformes CEA Tech implantées en régions comptent apporter plus de performances, de services ou autres intelligences embarquées, sur le produit ou au cœur du process. Elles mettront notamment à disposition les moyens de sa plateforme MAPP (Mécatronique pour l’Amélioration des Produits et Procédés) établie en Grand Est depuis 5 années et ceux des plateformes technologiques dédiées à la durabilité des matériaux (fatigue et corrosion) dans les Pays de la Loire.

De son côté, CTIF a pour ambition d’accompagner au mieux les industriels dans l’intégration d’outils numériques et de solutions innovantes là où elles seront les plus pertinentes (matériau, méta-matériau, produit, process). C’est autant la connaissance scientifique de la métallurgie et des procédés industriels de sa mise en œuvre que l’expérience terrain sur site industriel qui permettront à CTIF  de cibler au mieux les domaines d’innovation à privilégier : de la simulation numérique de la métallurgie à l’instrumentation des outillages, de l’intégration de fonction dans les produits à la prédiction de comportement des matériaux (fatigue, corrosion, usure…), les domaines d’intervention de CTIF où le numérique apporte une forte valeur ajoutée sont nombreux.

Dans cette nouvelle collaboration CEA-CTIF, ce sont donc les connaissances métier et l’innovation numérique et technologique qui s’allient au service des besoins industriels.

 


[Pour rappel] A propos de CTIF

CTIF, institut technologique labellisé Carnot, est le centre technique industriel de référence en métallurgie et transformation des métaux (fonderie, forge, fabrication additive métallique, affinage, recyclage…) depuis plus de 70 ans. Il accompagne les industriels dans leurs projets d’amélioration de leur compétitivité, et leurs développements sur produits et matériaux métalliques en France et à l’international. Les solutions mises en oeuvre intègrent les potentiels et enjeux des technologies de l’industrie 4.0 et de la transition écologique et énergétique.

Domaines de compétence

Les principaux champs d’activité de CTIF sont l’innovation, le conseil opérationnel, les essais de laboratoire, le prototypage et la formation. Il dispose de 5 000 m² de laboratoires, d’un centre de calcul, d’un service de veille, d’un centre de formation, de plateformes d’essais en propre et via des collaborations (bancs d’essais de matériaux, fonderie, forge, plateforme de recyclage, imprimantes 3D…).

Pour en savoir plus : www.ctif.com 
Ou contactez Clotilde Macke-Bart, Directrice Conseils et Innovation chez CTIF.

 

A propos du CEA

Le CEA est un organisme de recherche public français au service de l’industrie, spécialisé dans quatre domaines principaux : la transition énergétique et les énergies bas carbone, la transformation numérique pour l’industrie, la santé et les biotechnologies, la défense et la sécurité. Avec ses 20 000 collaborateurs et ses 9 centres de recherche équipés de très grandes infrastructures, le CEA s’appuie sur une recherche fondamentale d’excellence avec un large éventail de partenaires académiques et industriels.

Expertise technologique

Le CEA, seul organisme de recherche public français dans le top 100 mondial des acteurs de l’innovation (Derwent 2018-19), a un rôle de catalyseur et d’accélérateur d’innovation au service de l’industrie française. Il améliore la compétitivité des entreprises de tous les secteurs par la création de produits performants et différenciants protégés par de nombreux brevets. Le CEA déploie cette dynamique dans l’ensemble des régions de France en accompagnant ses partenaires locaux dans leur démarche d’innovation, et contribue ainsi à la création de valeur et d’emplois pérennes sur le territoire au plus près des besoins industriels. Parallèlement, il booste le développement de ses propres startups, vecteurs agiles pour transférer le savoir-faire et les technologies issues des laboratoires. 215 startups ont ainsi été créées dont 75 % relèvent des Deep Tech, technologies de rupture qui requièrent des efforts importants de R&D et de prototypage et bénéficient d’un accompagnement spécifique pour émerger, se financer et se développer face à un go-to-market long et complexe.

Pour en savoir plus : www.cea.fr

[1] Observatoire de la métallurgie

Partager
Toutes les actualités

MetalNews

Agenda

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive