Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Une filière verte pour les bétons noirs

Une filière verte pour les bétons noirs

La réutilisation de fines de fonderie en substitution des pigments ouvre de nouvelles pistes pour les industriels de la préfabrication béton.
L’économie circulaire a le vent en poupe dans le domaine du BTP, comme en témoigne le lancement récent de plusieurs plateformes de réemploi de matériaux issus de la déconstruction. Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), cette préoccupation est ancienne. Les recherches sur l’utilisation de co-produits industriels, généralement promis à la décharge, ont augmenté en nombre depuis une petite dizaine d’années.
A la suite du Grenelle de l’Environnement, « le Cerib a intégré le projet « Valorisation Croisée », qui réunissait six centres techniques industriels et l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (Ademe). Ce projet avait pour objectif de réaliser une valorisation matière et/ou énergétique des « déchets » d’une filière industrielle dans une autre filière industrielle. Le Cerib a alors travaillé avec des co-produits de fonderie et de papeterie en substitution partielle des matériaux traditionnels.

Source : cahiers-techniques-batiment.fr, 10/07/2018
Service lecteur : 61706