Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Un nouveau procédé pour produire un sable de chromite

Un nouveau procédé pour produire un sable de chromite

Cet article présente un nouveau procédé pour produire un sable de chromite pour fonderie. Il revient sur la technique de traitement traditionnelle et les aspects historiques de l’approvisionnement en sable de chromite pour fonderie. La grande majorité du sable utilisé dans les fonderies provient d’Afrique du Sud et cet article se penche avant tout sur les sables de chromite d’Afrique du Sud. Le nouveau procédé présenté dans cet article permet une bonne libération des contaminants (les silicates) sans endommagement des cristaux de chrome en utilisant un mélange de fluidisation, de classification de l’air, d’aimants de terres rares, de séparation électrostatique et de classification des tailles de grain. En combinant ces techniques on obtient un rendement de 85% (ce qui triple le rendement traditionnel à la tonne de minerai de chrome) et le procédé permet la production de multiples distributions de taille de grain tout en produisant moins d’impuretés. En outre,  cette technique permet d’économiser 70 % d’énergie et de réduire de 70 % la consommation d’eau.

[71th World Foundry Congress, Bilbao, mai 2014]

Service lecteur : 60979

Contact : colliard@ctif.com