Accueil > Non classé > ULTRASAND – Traitement et valorisation des sables pour les petites et moyennes fonderies

ULTRASAND – Traitement et valorisation des sables pour les petites et moyennes fonderies

Projet : S1B2124

Le projet ULTRASAND, qui reçoit le soutien du FUI,  vise le développement de solutions nouvelles pour la régénération des sables dans les petites et moyennes fonderies.

Les partenaires du projet sont les Fonderies Giroud (leader), Rhonalu, Brousseval et Montreuil, et Tabourin et Bézile, associées à JML, ARTS Chambéry, l’INP de Grenoble et l’Université Joseph Fourier de Grenoble.

Les moyens développés (régénération de sable) ont pour ambition de traiter les sables usés de fonderie pour leur donner a minima la qualité des grains à l’état neuf. Ils devront être performants, économiquement viables et modulables en termes de capacité. Les volumes de sable visés sont des volumes de l’ordre de 500 kg par heure, pour lesquels des solutions sont à trouver car ils sont incompatibles avec de grosses installations (et investissements associés).

Deux technologies émergentes sont investiguées, sur la base de l’utilisation des ultrasons et de la pyrolyse à faible impact énergétique. Les essais et mises au point visent la régénération  des sables à vert et des sables à prise chimique. Pour les sables à vert, le procédé ultrasons devra permettre de récupérer l’argile active et l’agent de carbone brillant avant régénération du sable à vert pour noyautage.

Le projet ULTRASAND, entend également traiter la problématique des fines, tout d’abord en les rendant inertes afin de limiter les risques sanitaires pour les entreprises susceptibles de les réutiliser, mais également en travaillant sur de nouvelles pistes de valorisation externe de ces particules.

Les essais et caractérisations sont en cours et pourront aboutir à la mise en œuvre d’un nouveau prototype pour le traitement des sables dans les volumes visés (sables à vert et sables à prise chimique).

Projet conventionné FUI 16

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.