Archives du mot-clé fonderie

Retassures dans les fontes grises à haute résistance

Vous n’avez pas les droits suffisants pour accéder à cette page.

Nos contenus sont réservés aux abonnés et aux abonnés ressortissant de la Taxe Affectée Fonderie.

Connectez-vous sur l’espace abonnés avec votre compte.

Si vous n’avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire ici.

Si vous êtes connecté et que vous n’avez pas accès au contenu de cette page c’est qu’il est réservé aux ressortissants de la Taxe Affectée Fonderie.

Graphite morcelé : formation et prévention dans les pièces à paroi épaisse

Vous n’avez pas les droits suffisants pour accéder à cette page.

Nos contenus sont réservés aux abonnés et aux abonnés ressortissant de la Taxe Affectée Fonderie.

Connectez-vous sur l’espace abonnés avec votre compte.

Si vous n’avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire ici.

Si vous êtes connecté et que vous n’avez pas accès au contenu de cette page c’est qu’il est réservé aux ressortissants de la Taxe Affectée Fonderie.

Métal+ : une solution innovante qui s’appuie sur l’expertise de CTIF

C’est pour répondre au besoin des donneurs d’ordres et des fondeurs qui développent et utilisent des pièces techniques à forte valeur ajoutée que CTIF a développé la solution Métal +.  Focus sur une solution innovante qui s’appuie sur l’expertise de CTIF.

Une réponse au défi d’innovation des fondeurs

Les fondeurs sont plus que jamais contraints d’innover et de réfléchir aux meilleurs matériaux exploitables pour la réalisation de leurs projets. Or conduire  un programme innovant sur les matériaux nécessite à la fois du temps et des compétences qu’ils n’ont pas toujours en interne. C’est pourquoi CTIF a développé la solution Métal +.

Optimisation et maitrise de coûts : le double avantage de Métal+

Métal+ s’appuie sur  l’expertise, la disponibilité et les moyens de CTIF. En outre, en tant que centre technique industriel, CTIF permet à ses clients de doubler le montant du crédit d’impôt recherche. L’objectif : trouver le couple optimal métallurgie/process pour améliorer les performances des pièces ou répondre à un nouveau besoin fonctionnel.

Une méthodologie en plusieurs étapes

Patrick Hairy – Pilote ingénierie projets à CTIF
METAL+ de CTIF méthodologie

Méthodologie de Métal+

Patrick Hairy – Pilote ingénierie projets à CTIF

La démarche Métal + se déroule sur 3 à 5 mois par étapes successives avec des jalons intermédiaires au cours desquels les équipes de CTIF choisissent avec leur client les solutions à développer.

Patrick Hairy - Métal + CTIF

Patrick Hairy – Pilote ingénierie projets à CTIF

« Nous  utilisons, pour cela, une méthodologie éprouvée  s’appuyant notamment sur notre base documentaire Horizon360, ainsi que sur notre savoir-faire métier et nos moyens d’essais » précise Patrick Hairy, Pilote ingénierie projets à CTIF.

Les premières étapes consistent à réaliser un état de l’art mettant en perspective le potentiel de différents couples métallurgie/process. « En particulier, nous faisons ressortir les caractéristiques mécaniques, mais également la maturité technique ou bien la présence de fournisseurs facilement accessibles » détaille  Patrick Hairy.

L’étape suivante a pour objectif de réaliser et de caractériser rapidement sur éprouvettes les deux couples métallurgie/process les plus prometteurs.

Enfin, CTIF accompagne son client pour choisir le fournisseur le mieux à même de produire ses pièces dans la nuance retenue.

La valeur ajoutée de Métal+ : identifier des solutions pertinentes

Métal+ permet ainsi d’identifier des solutions innovantes, rapides et industrielles en amont de la conception. Résultat : au terme du projet, les donneurs d’ordre ou les fondeurs peuvent augmenter les performances fonctionnelles de leurs pièces,  se démarquer de la concurrence et  développer de nouveaux marchés.

Pour aller plus loin :

Vidéo : Patrick Hairy présente METAL+

Succès pour les Journées de la Fonderie 2014

La nouvelle édition des Journées de la Fonderie organisée conjointement par l’ATF et CTIF les 4 et 5 décembre 2014 à Lille a remporté un franc succès. En effet, ce sont plus de 60 participants qui ont assisté aux conférences sur le thème de la gestion des déchets en fonderie de sable, innovation et enjeux et qui ont à 76 % déclaré être satisfaits de la manifestation. Les conférences présentées ont fait le point sur les aspects réglementaires de la gestion des déchets et sur les nouveaux développements de produits.  Des fournisseurs et des fondeurs ont apporté leurs retours d’expériences sur les différentes solutions de réduction à la source de régénération de sable et de valorisation de sable comme les bio-traitements, les techniques routières et les produits de construction.

Lire aussi sur le même thème :

Résolution de problèmes en usine de fonderie

Excellence industrielle en usine de fonderie

Environnement et énergie en usine de fonderie

Quels défis d’innovation pour la fonderie ? Interview de Clotilde Macke-Bart (CTIF)

Allègement, matériaux intelligents, nouveaux procédés de conception, impression 3D… Selon Clotilde Macke-Bart, Directrice de l’innovation et de l’ingénierie de projets à CTIF, les grands enjeux d’innovation en fonderie sont de deux ordres : d’une part, il faut innover techniquement, d’autre part, il faut changer la façon d’aborder les marchés. Il s’agit d’évoluer d’un positionnement « métier » à celui « d’apporteur de solution ». Entretien.

Comment les fondeurs doivent-ils s’adapter aux mutations technologiques et sociétales ?

D’abord, les fondeurs doivent pouvoir mieux anticiper les nouveaux besoins par une vision élargie de ces mutations qui sont en marche : allègement, matériaux intelligents, produits interactifs, chaîne numérique intégrée en production, fabrications additives, autant de nouveaux besoins et de solutions innovantes associées, que les fonderies françaises doivent intégrer dès aujourd’hui dans leurs solutions de demain. Opportunités ou menaces, ces mutations induiront inévitablement des changements et ruptures dans nos métiers.

On parle beaucoup de l’« usine du futur ». C’est aussi un défi pour les fondeurs ?

C’est même peut-être l’un des plus grands défis en fonderie ! Au delà du terme à la mode,  « l’usine du futur » a tout son sens en fonderie : souvent résumée à une industrie capitalistique reposant sur des moyens lourds difficiles à révolutionner et moderniser, la fonderie doit (et peut) aussi être compétitive et réactive. Elle doit pour cela intégrer de nouvelles solutions (évolution des interfaces homme-machine, déploiement de la chaine numérique, nouvelles technologies de fabrication …),  tant pour améliorer ses performances que pour faire évoluer son image et attirer par ses innovations et par sa modernité.

Comment la fonderie peut-elle réussir à changer son image ?

Pour répondre aux besoins du marché, la palette des solutions est de plus en plus large, et de nouveaux procédés, matériaux ou conceptions apparaissent. Il faut donc que la fonderie soit toujours plus agile et réactive face à ces nouvelles concurrences (ou opportunités !). Pour mieux anticiper les besoins, il ne s’agit plus seulement d’être « fondeur de métier » mais de savoir aussi  se positionner en « développeur de solutions ». Le défi de l’innovation peut notamment passer par l’ouverture à d’autres métiers, pour se donner les moyens de proposer des solutions vraiment compétitives  et différenciantes.

Les fondeurs sont-ils menacés aujourd’hui par l’innovation et la mondialisation ?

Oui, ils le sont s’ils n’attrapent pas le train en route ! Tout va beaucoup plus vite et cela se passe effectivement au niveau mondial. Le marché est mondial, la concurrence aussi. Les fondeurs doivent donc être au fait des stratégies d’innovation et de R&D nationales et internationales, et sur ce plan nous avons à CTIF notre rôle à jouer. Il y a les grands programmes comme les 34 plans en France, ou Horizon 20/ 20 en Europe. Les enjeux abordés par ces programmes peuvent paraître lointains pour la fonderie, mais ils constituent  les défis des marchés de demain : nouvelles énergies, primauté industrielle, vieillissement de la population … il est essentiel que des solutions de fonderie soient proposées et développées dès aujourd’hui au sein de ces programmes pour répondre à ces défis.

Quelles réponses concrètes CTIF peut-il apporter aux fondeurs ?

Au delà de l’apport de compétences, CTIF doit être le partenaire des fondeurs pour les accompagner dans le développement et la mise en œuvre de solutions à ces nouveaux défis. C’était l’un des enjeux des journées J’Tech 2014 : faire les bons choix d’innovation. Ces journées ont donc été l’occasion d’aborder très concrètement avec les fondeurs les grands enjeux d’innovation et de cibler des thèmes techniques en rupture par rapport aux thèmes habituels: conception hybride, interface homme-machine, économie circulaire, éco-conception … Comment rendre la pièce intelligente ?  Comment intégrer les fabrications additives pour développer plus vite ou avec de nouvelles géométries ? A l’issue de ces J’Tech, nous avons proposé aux fondeurs de nouveaux axes de travail qui seront transformés en propositions de projets concrets en 2015 : sur les pièces hybrides, sur les fabrications additives,  sur les conceptions allégées etc.

Avez-vous des exemples concrets de projets mis en œuvre avec l’aide de CTIF ?

Oui, on peut citer différents projets récents. Par exemple le projet Ultrasand dédié au développement de nouvelles solutions de régénération des sables de fonderie. Le projet Caraïbe, récemment terminé, consacré à la mise en oeuvre d’un nouvel alliage de magnésium dans la filière aéronautique. Ou encore l’action de veille récemment menée sur les pièces connectées et l’identification de solutions intégrables aux pièces de fonderie pour les rendre communicantes.

Gifa 2015 : le salon de la fonderie, 16-20 Juin à Düsseldorf

Le 13e salon international de la fonderie se tiendra à Düsseldorf en Allemagne, du 16 au 20 juin 2015.

Le plus grand salon mondial de la fonderie

Cette exposition internationale est le plus grand salon de la fonderie. Près de 50 000 visiteurs, 800 exposants et 45 pays sont attendus pendant ces 5 jours dédiés à la fonderie. L’accent sera mis sur les pièces de fonderie, la technologie de fonderie, l’équipement de fonderie GIFA, les matières premières et fournitures, le moulage sous pression, les produits chimiques de fonderie, les fournisseurs…

Un Forum technique sur les procédés de fonderie

En parallèle se tiendra le Forum technique WFO, qui sera l’occasion d’aborder toutes les thématiques autour des technologies et procédés de fonderie. Le forum présentera également les derniers développements dans l’industrie, en liaison étroite avec les foires de la technologie Metec (métallurgie), Thermprocess (procédé thermique) et Newcast (produits en fonte).

Organisateur : Messe Düsseldorf Group

Site officiel : http://www.gifa.com

Lire aussi sur le même thème :

Alliages à haute performance

Innovation en procédés de fonderie

Innovation en procédés de recyclage des métaux