Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Selon l’étude « Integrated Fuels and Vehicles Roadmap to 2030+ » publiée par Roland Berger Consultants, l’évolution en Europe vers l’usage de moteurs à combustion interne optimisés (ICE en anglais, fonctionnant au gasoil ou au diesel) constituerait le principal moteur contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.  Malgré la réduction du coût des technologies alternatives, la part des ventes de nouvelles voitures alternatives resterait relativement faible et leur influence sur les émissions globales resterait marginale. Même jusqu’en 2030, beaucoup de technologies alternatives ayant trait au groupe motopropulseur comme les véhicules hybrides rechargeables, les véhicules électriques à batteries ou à pile à combustible manqueraient de compétitivité en termes de coût relatif même s’ils constitueraient des jalons importants dans les stratégies de constructeurs visant à se conformer aux impératifs de réduction des émissions de CO2.  Par ailleurs,  la mise sur le marché de moteurs à combustion interne optimisés  ainsi que de carburants alternatifs et des technologies alternatives de groupe motopropulseur représentera un défi majeur pour l’industrie pétrolière et l’industrie automobile et représenterait des coûts cumulés incrémentaux  pour le groupe motopropulseur de 380 à 390 milliards d’euros de 2015 à 2030 (le coût moyen incrémental du groupe motopropulseur entre 2010-2020 était de 1700 € par véhicule). Sur le long terme et au-delà de 2030, en Europe, les seules combinaisons capables de réaliser une mobilité ultra décarbonée seraient :

  • Des groupes motopropulseurs conventionnels très efficaces alimentés par des biocarburants avancés et basés sur des déchets
  • Des véhicules hybrides rechargeables alimentés en biocarburants avancés ou à l’électricité renouvelable ou sans carbone
  • Des véhicules électriques à batteries alimentés en électricité renouvelable ou sans carbone
  • Des véhicules électriques à la pile à combustible alimenté en hydrogène renouvelable.

[Etude Roland Berger, 04/2016]

Service lecteur : 60770