Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Quelles matières premières ont le plus chuté en 2018?

Quelles matières premières ont le plus chuté en 2018?

Les chiffres 2018 :
-24,4% pour le zinc, -18,1% pour l’aluminium, -17,9% pour le plomb, -16,9% pour le cuivre, -13,4% pour le nickel.
L’essor du véhicule électrique et la baisse des stocks avaient poussé, en début d’année 2018, le nickel à la hausse sur le London Metal Exchange (LME). Un accord sur la levée des sanctions américaines à l’encontre du russe Rusal a aussi joué sur le cours de l’aluminium. « Le ralentissement de la croissance économique mondiale aura des conséquences négatives sur la plupart des prix des produits de base en 2019 », avertit par ailleurs le cabinet américain Capital Economics. L’or a pour sa part perdu 2%, et l’argent 9,8%.
-15% pour le platine, +19% pour le palladium.
Le boom de l’électrique avait profité au nickel. La perte d’intérêt de nombreux consommateurs pour les véhicules diesel a favorisé le palladium, utilisé dans les pots catalyseurs des moteurs essence dans le but de réduire leurs émissions polluantes. Il a dépassé, ces derniers mois, le platine (très utilisé dans les véhicules diesel), et s’est même offert le luxe de prendre le pas sur l’or. Le ralentissement des ventes d’automobiles en Chine pourrait cependant contrecarrer cet élan.

Source de cette information : L’Usine Nouvelle, 03/01/2019