Accueil > Oct 2015-Actions pour la profession

Oct 2015-Actions pour la profession

Avec la parution le 17 août 2015 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le thème de l’économie circulaire est pour la première fois inscrit dans le dispositif législatif français (Titre IV – Lutter contre les gaspillages et promouvoir l’économie circulaire). La mise à disposition d’une méthode permettant de faciliter les solutions de valorisation nouvelles tombe à point nommé.

Collaboration inter-réseau CTI

La valorisation croisée des déchets, une méthode pour l’avenir

Avec la parution le 17 août 2015 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le thème de l’économie circulaire est pour la première fois inscrit dans le dispositif législatif français (Titre IV – Lutter contre les gaspillages et promouvoir l’économie circulaire). La mise à disposition d’une méthode permettant de faciliter les solutions de valorisation nouvelles tombe à point nommé.

CTIF vient de finaliser sa participation au projet « Valorisation croisée des déchets » qui a permis de mettre en avant le potentiel des déchets industriels de la fonderie pour d’autres secteurs … et inversement ! L’objectif du projet soutenu par l’ADEME et le réseau CTI était de trouver de nouvelles voies d’utilisation de déchets non valorisés ou insuffisamment valorisés (considérés comme des « matières ») dans des secteurs industriels externes au procédé qui les a générés. En d’autres termes, les déchets des uns deviennent les matières premières des autres.

Mené en collaboration avec six autres centres techniques et un centre de recherche en agronomie (CERIB, CTMNC, CTP, FCBA, ITERG, CIRAD), le projet a permis d’identifier huit voies concrètes de valorisation sur lesquelles ont été établies la cartographie des gisements et des besoins, l’approche économique, la faisabilité technique en laboratoire, approfondie dans certains cas à l’échelle préindustrielle. Le projet a permis de valider la pertinence technico-économique, environnementale et énergétique de plusieurs filières, en limitant a minima le risque de « green washing ».

Une méthode générique très pragmatique a été mise au point, et est désormais applicable pour l’étude de toute nouvelle voie de valorisation d’un déchet/matière d’un secteur industriel à un autre.

Les résultats du projet ont été présentés aux délégations régionales de l’ADEME, avec la participation du Réseau CTI, dans la perspective de leur déploiement.

L’ensemble des résultats non confidentiels y compris la méthode générique et les outils associés sont disponibles sur la plateforme OPTIGEDE de l’ADEME (plate-forme d’échanges et de diffusion d’outils et de retours d’expérience sur la prévention et la gestion des déchets) à l’adresse suivante :

Contact : bachellez@ctif.com

Retour au sommaire de la newsletter

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.