Accueil > MetaFensch, une nouvelle plateforme dediée à l’élaboration des métaux

MetaFensch, une nouvelle plateforme dediée à l’élaboration des métaux

Le 6 octobre dernier, la plateforme publique MetaFensch accueillait sur son site d’Uckange  près de 90 participants à sa première conférence sur l’élaboration des métaux. Des projets de recherche collaborative Inaugurée en présence du Président de la République le 17 octobre dernier, la plateforme a pour vocation de répondre à des projets de recherche collaborative et […]

metal news ctif actions pour profession metafensch plateforme elaboration metaux

Les participants réunis le 6 octobre lors de la présentation de la plateforme MetaFensch par (de gauche à droite) : François Mudry, Président de MetaFensch et Neill McDonald, Directeur. Crédit photo : Jérôme Baudouin

Le 6 octobre dernier, la plateforme publique MetaFensch accueillait sur son site d’Uckange  près de 90 participants à sa première conférence sur l’élaboration des métaux.

Des projets de recherche collaborative

Inaugurée en présence du Président de la République le 17 octobre dernier, la plateforme a pour vocation de répondre à des projets de recherche collaborative et à des prestations privées dans le domaine de la métallurgie.

Actuellement, le centre emploie neuf personnes et prévoit la mise en place de trois moyens de pointe : un four VIM, un four PAM et une tour d’atomisation.

CTIF s’est associé à la définition du premier moyen de la plateforme, le four VIM, avec une forte implication dans la définition de son cahier des charges et déjà de premiers essais prévus sur le four en collaboration avec MetaFensch dès 2016.

Ces actions s’inscrivent dans l’accord signé entre CTIF et MetaFensch en février 2016  pour la mise en place via leurs moyens et compétences partagés, d’un pôle R&D de référence en fonderie haute performance.

MetaFensch : une plateforme et des moyens nouveaux

François Mudry, Président de MetaFensch et Neill McDonald, Directeur, ont ouvert les débats de la conférence du 6 octobre en rappelant les grandes lignes des projets construits autour de la plateforme et la liste des moyens qui seront mis en place d’ici fin 2018.

Le périmètre technique de MetaFensch est l’économie circulaire des métaux, avec trois axes clés :

  • L’Efficacité énergétique
  • La Production-directe, filière courte
  • Les Recyclages

« Trop souvent, des projets innovants ne réussissent pas le passage de TRL élevés, notamment à cause de la prise de risque et des essais pilotes qui sont une phase critique pour le passage entre laboratoire et industrialisation en usine » (Neill McDonald)

metalnews ctif actionspour la profession metafensch four vim plateforme elaboration metaux

Le four VIM de fusion sous vide installé sur la plateforme. Crédit photo Jérôme Baudouin

Lors de la conférence, la nouvelle cellule de fusion sous vide (four VIM) a été présentée par ECM au titre de concepteur et fournisseur de ce premier moyen opérationnel de la plateforme. Avec une capacité de fusion de 10 à 50 litres, le four VIM permettra d’accompagner les industriels de la métallurgie et de la fonderie vers une montée en gamme des produits et des procédés plus respectueux de l’environnement.

Laurent Mattei, chef de projet MetaFensch a présenté les premiers projets prévus sur le four :

  • Le projet APROFOND piloté par CTIF qui aura pour objectif de démontrer les effets bénéfiques de l’élaboration sous vide sur les pièces moulées en aciers et superalliages (élimination de soufflures, inclusions par dégazage, …). Les premiers essais menés sur la plateforme viseront la prise en main du four et la mise au point de modèles numériques associés, sur des métallurgies de type acier GX15CrNi17-2 et Inconel 718, sous air, sous argon et sous différents niveaux de vide, respectivement en moule sable et en carapace cire perdue, de manière à proposer aux fondeurs français à l’horizon 2017/2018 un accompagnement pour la conduite de leurs propres projets R&D sur la cellule mise en place.
  • Le projet PERCEVAL pour la fabrication à échelle semi-industrielle de lingots représentatifs des lingots industriels en termes de microstructures.

Les équipements qui seront mis en place dans les mois à venir ont également été présentés :

  • Un four de fusion à Arc Plasma équipé d’un creuset froid
  • Une tour d’atomisation

Ces moyens permettront l’accompagnement des industriels vers la mise en place d’une filière de titane en France qui intégrera les problématiques du recyclage et de la production de poudres.

Des enjeux partagés sur l’innovation en métallurgie

Des industriels et des institutionnels sont intervenus à la tribune pour évoquer leurs besoins, leurs moyens et les enjeux partagés de nécessaires évolutions dans le domaine des matériaux :

  • La structure Innovation-Développement de Asco Industries (Gilles Auclair) ;
  • Le développement de nouveaux aciers (Michel Piette, Vallourec) ;
  • La plateforme de refusion et de traitement du métal liquide à l’échelle laboratoire de l’Institut Jean Lamour (Jean-Pierre Bellot) ;
  • Les travaux sur la compréhension des phénomènes lors de la solidification (Hervé Combeau, Institut Jean Lamour) ;
  • L’enjeu des alliages haute performance dans l’aéronautique (Olivier Delcourt, SafranTech) ;
  • Les enjeux du recyclage des alliages de titane pour l’aéronautique (Jacques Lecadet, Aubert & Duval) ;
  • Le tri automatique des ferrailles pour augmenter leur valeur d’usage (Philippe Russo, ArcelorMittal).

En conclusion des conférences, Paul-Henri Renard, Directeur Général de CTIF a présenté sa vision de l’innovation en fonderie, et notamment en métallurgie, le four VIM s’inscrivant au rang des moyens qui permettront de développer des avancées et des collaborations à valeur ajoutée dans le domaine.

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.