Accueil > Mai 2015-Lu dans la presse

Mai 2015-Lu dans la presse

  • Le secteur de la démolition a le vent en poupe, à lire dans BTP Magazine.
  • Les chiffres clés de l’impression 3D, à lire dans Les Echos.

Le secteur de la démolition a le vent en poupe

Contrairement au marché de la construction, le secteur de la démolition observe une progression de 20 % de son chiffre d’affaires en France entre 2010 et 2013, selon des données de l’Insee, ce qui pousse les entreprises à s’équiper toujours plus.

Les équipementiers misent donc particulièrement sur ce secteur d’activité et proposent de nouveaux modèles chaque année. Ainsi les données du CECE (Committee for European Construction Equipment) font paraître une progression des ventes de l’ordre de 30 % entre 2012 et 2013.

Par ailleurs, le marché se caractérise par une forte concurrence du fait du grand nombre d’intervenants. Les fabricants orientent leurs recherches sur les diminutions du coût énergétique (et notamment sur le poids de l’outil) et de l’entretien ainsi que sur l’augmentation de la productivité.

Source : BTP Magazine, 11/2014 

Les chiffres clés de l’impression 3D

Le marché mondial de l’impression 3D devrait passer de 3 milliards de dollars en 2013 à 21 milliards de dollars en 2021, selon le Wholers Report. A titre de comparaison, le marché de la robotique industrielle était de 9,5 milliards de dollars en 2013.
Le marché de l’impression 3D a progressé de 34,7 % l’an dernier.
Selon Gartner, 108.000 imprimantes 3D ont été vendues en 2014 et 217.000 devraient l’être en 2015. Ce nombre devrait continuer de doubler chaque année, pour atteindre 2,3 millions en 2018.
La technologie à dépôt de filament représente 80 % des ventes, avec des imprimantes à moins de 5.000 dollars. Un modèle à 179 dollars vient d’être annoncé par la start-up Tiko3D.
Les Etats-Unis totalisent 38 % des imprimantes 3D installées à ce jour, suivis par le Japon et la Chine (9 % chacun). La France est au 7e rang, avec environ 3 % du parc de machines.
Source : Echos (Les), 24/03/2015

Contact : Isabelle Lacoste

 

Retour au sommaire de la newsletter

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.