Accueil > > Newsletter > Lu dans la presse > Machinisme agricole : les marques chinoises prêtes pour le marché européen

Machinisme agricole : les marques chinoises prêtes pour le marché européen

Un vent venu de l’empire du Milieu souffle sur le machinisme agricole européen. En effet, deux tractoristes chinois, Arbos et Yto, s’apprêtent à lancer des tracteurs conformes, selon eux, aux attentes européennes.

Yto compte s’appuyer sur son usine française de Saint-Dizier pour asseoir sa position en Europe. Rachetée au groupe Argo, cette usine produit des transmissions Powershift pour des tracteurs de 90 à 230 ch. Les premiers prototypes de ces tracteurs chinois embarquant une transmission « made in France » arriveront sur le marché européen en 2017. La phase commerciale débutera à partir de 2018.

De son côté, Lovol-Foton veut capitaliser sur la marque italienne Arbos, qui dispose encore d’une bonne image dans son pays d’origine. Le catalogue de produits italiens s’est d’ailleurs renforcé avec les rachats successifs de Matermacc et de Goldoni. Les tracteurs ne s’appelleront donc plus Foton mais Arbos. Ces tracteurs produits en Chine intègreront des composants européens, notamment au niveau du moteur et de la transmission. L’Italie servira de poste avancé pour la commercialisation des tracteurs et la distribution des pièces. Les ventes vont débuter dès 2017, dans un premier temps sur le marché transalpin et avec un objectif de 200 tracteurs. Arbos prévoit de réaliser une part de marché de 5 % sur le marché italien d’ici à 2020.

[Lafranceagricole.fr, 23/11/2016]

Service lecteur : 60625

Contact : lacoste@ctif.com