Accueil > Les métaux de base ont touché le fond mais ne remonteront pas pour autant

Les métaux de base ont touché le fond mais ne remonteront pas pour autant

Dans un récent rapport intitulé « Global base metals industry : Prices off bottom but upside limited as global economy faces slow recovery », l’agence de notation Moody’s publie des prévisions de prix des métaux de base globalement très stables jusqu’en 2018, bien qu’assorties de risques de volatilité ponctuelle liée aux actualités économiques. En bref, les métaux […]

Dans un récent rapport intitulé « Global base metals industry : Prices off bottom but upside limited as global economy faces slow recovery », l’agence de notation Moody’s publie des prévisions de prix des métaux de base globalement très stables jusqu’en 2018, bien qu’assorties de risques de volatilité ponctuelle liée aux actualités économiques.

En bref, les métaux industriels de base comme l’aluminium, le cuivre ou le nickel, qui pour certains ont subi de lourdes pertes ces quatre dernières années et surtout depuis fin 2015, ont atteint leur point bas. Mais le rebond ne se profile pas à court terme, en raison de la surcapacité de production (à laquelle seul le zinc fait exception) qui affecte la majorité des métaux et du temps nécessaire à l’industrie minière et métallurgique pour s’adapter à cette prévision de demande réduite.

Les prix devraient donc se maintenir, selon Moody’s, aux niveaux de ceux du deuxième trimestre 2016. Les deux métaux dont les cours sont remontés avant cette stabilisation étant le nickel (+21% depuis début 2016) et le zinc (+43%). Le charbon métallurgique, le cuivre et le nickel pourraient connaître une hausse limitée en 2017, tandis que le charbon thermique, l’aluminium et le zinc devraient rester relativement stables, selon l’agence de notation. Le minerai de fer, lui, reste orienté à la baisse.

[L’Usine Nouvelle, 23/08/2016]

Service lecteur : 60382

Contact : Christine Colliard

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.