Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Le manque de lithium pourrait freiner l’essor de la voiture électrique

Le manque de lithium pourrait freiner l’essor de la voiture électrique

Tesla, qui ambitionne de fabriquer 500 000 voitures électriques par an en 2020, a lancé sa Gigafactory, dans le Nevada, afin de couvrir ses besoins en batteries au lithium-ion. L’usine devrait être opérationnelle en 2017 et produire davantage de batteries par an d’ici à 2020 qu’il n’en a été produit dans le monde en 2013. Benchmark Mineral Intelligence dénombre douze usines de ce type, dont sept en Chine et deux aux États-Unis (Tesla et LG Chem).

Selon l’USGS (United States Geological Survey), les réserves mondiales de lithium (13,5 millions de tonnes) permettent de produire des batteries pendant trois cent cinquante ans. Encore faut-il extraire ce métal du sous-sol… Plus qu’un risque de « peak lithium », c’est un problème de coordination entre le temps court de l’essor rapide du véhicule électrique et le temps long de la mine qui se profile. En réaction, le prix spot de la tonne de lithium en Chine est passé de 7 000 dollars en septembre 2015 à plus de 20 000 dollars mi-2016. Le déficit actuel devrait se résorber en 2017-2018 grâce à des hausses de production en Australie et en Argentine, mais Macquarie prévoit un déficit important entre 2019 et 2021.

[L’Usine Nouvelle, 15/09/2016]

Service lecteur : 60440

Contact : Christine Colliard