Accueil > LA PINCE LETO REMPORTE LE TROPHÉE 3D PRINT 2016
metalnews-ctif-remporte-le-trophee-3d-print-2016-salon-de-la-fabrication-additive

LA PINCE LETO REMPORTE LE TROPHÉE 3D PRINT 2016

  Lors du salon 3D PRINT, salon professionnel réservé aux industriels de la fabrication additive qui s’est déroulé les 4 et 5 octobre derniers à Lyon, la pince LETo a remporté, à l’unanimité du jury, le trophée de l’innovation. Ce prix récompense la meilleure démarche industrielle pour les technologies de fabrication intégrant la fabrication additive. Un […]

 

metalnews-ctif-remporte-le-trophee-3d-print-2016-salon-de-la-fabrication-additive

De gauche à droite : Camille Ollivier, ingénieur projet à CTIF et Florent Moreira, ingénieur projet chez Spartacus3D posent ensemble avec le trophée.

Lors du salon 3D PRINT, salon professionnel réservé aux industriels de la fabrication additive qui s’est déroulé les 4 et 5 octobre derniers à Lyon, la pince LETo a remporté, à l’unanimité du jury, le trophée de l’innovation.

Ce prix récompense la meilleure démarche industrielle pour les technologies de fabrication intégrant la fabrication additive.

Un cycle de développement en quatre étapes

La pince de robot développée par CTIF et Spartacus 3D est un outillage de forge fabriqué en Inconel par fusion laser de poudre métallique. LETo est destinée à la préhension de lopins d’un laminoir, elle a été fabriquée quatre fois plus vite que par un procédé classique.  D’une plus grande durée de vie, son poids a été réduit de façon significative.

« Une démarche collaborative avec le fabricant de la pièce et l’utilisateur final est indispensable à la réussite du projet. Il faut en effet choisir le process et le matériau les plus adaptés. Intégrer dès le début les contraintes de fabrication, mais aussi ses possibilités nouvelles pour les valoriser sur la pièce» souligne Camille Ollivier, ingénieur au pôle Etudes et Méthodes de CTIF, en charge du projet, dans une interview donnée à la revue CAD magazine en septembre dernier.

Le cycle de développement de la pince a reposé sur quatre principales  étapes :

  • optimisation topologique,
  • reconception pour tenir compte du process de fabrication,
  • calcul aux éléments finis pour valider la résistance mécanique,
  • préparation du fichier pour la fabrication additive.

« Une attention toute particulière doit être portée sur la définition du problème, c’est-à-dire l’espace de conception et les sollicitations thermomécaniques subies par la pièce. Négliger un chargement particulier, même faible, peut avoir un impact majeur lors de l’optimisation topologique et aboutir à un concept erroné» précise la chargée de projet.

Quel bilan ?

La pince est en fonctionnement depuis le mois d’avril 2016 et même si son coût de fabrication reste élevé, l’intégration de nouvelles fonctions et l’allongement de la durée de vie ramené à un an, permettent au global un gain financier estimé à 50 % par rapport à la pièce initiale.

Sur le sujet lire aussi :

 

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.