Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > La part d’aluminium augmente dans les voitures

La part d’aluminium augmente dans les voitures

Une étude de Ducker Worldwide estime que la part des alliages d’aluminium dans l’automobile va augmenter de 30 % dans les 10 ans à venir. Mais il n’est pas prévu d’arrivées massives de caisses en blanc tout aluminium.

Les alliages d’aluminium sont déjà présents dans tous les organes de l’automobile, que ce soit les groupes motopropulseurs, les suspensions, les roues et bien sûr la coque et les ouvrants. L’étude de 2016 de Ducker Worldwide révèle que le véhicule particulier qui embarque la plus grande masse du métal léger est le Range Rover (610 kg) suivi du Range Rover Sport (580 kg) et de la Jaguar F-Pace (420 kg), puis des Jaguar XF et XE, Audi Q7, Mercedes Classe S et BMW Série 7 et 5. La moyenne générale est de 156 kg, par exemple la Volvo V40, l’Audi Q1 ou la Peugeot 5008. Les deux derniers véhicules de ce classement sont le Dacia Duster et la Smart Fortwo avec 62 kg.

Entre 2012 et 2016, la part d’aluminium a principalement progressé dans la caisse en blanc et les ouvrants. En termes de fabrication, le taux de pièces coulées a baissé de 8 % en masse (66 % au lieu de 73 %) au profit de celui des tôles qui est passé de 13 à 18 %.

L’étude estime que le poids d’aluminium dans chaque voiture passera à 170 kg en 2020 et à environ 190 kg en 2025. La part d’alliage léger augmenterait surtout sur la caisse en blanc, les ouvrants et les suspensions.

[http://www.auto-innovations.com, 12/09/2016]

Service lecteur : 60454

Contact : Christine Colliard