Accueil > actualités > La forge et la fonderie dans l’ère du numérique
Article de l'Usine Nouvelle du 16 juin 2016 sur la mutation numérique en fonderie, Clotilde Macke-Bart présente les axes de R-D de CTIF.

La forge et la fonderie dans l’ère du numérique

28/06/2016

Les cahiers Publiscopie de l’Usine Nouvelle viennent de publier dans leur édition du 16 juin 2016 un reportage sur « La forge-fonderie entre dans l’ère du numérique ».

 

Dans cet article, Jean-Luc Brillanceau, directeur général de la Fédération Forge-Fonderie et Olivier Vasseur responsable technique de cet organisme présentent les évolutions intervenues dans ce secteur d’activité et Clotilde Macke-Bart, Directrice R&D de CTIF précise le rôle du Centre Technique en la matière. Découvrez les points forts de ce reportage.

Productivité et essor du numérique

Comme le rappelle Jean-Luc Brillanceau, le secteur de la forge-fonderie a réalisé des efforts continus de productivité en 2015 avec le maintien de son tonnage et de son chiffre d’affaires. Notamment pour l’automobile où la progression de l’activité est en hausse (+ 20 %) et l’aéronautique où les carnets de commande sont bien remplis. L’article souligne également l’importance du numérique en fonderie, et les nouveaux business model avec l’évolution du service au client : conception, co-conception, plateformes mutualisées… ; les avancés des matériaux (mousses métalliques) et les nouveaux procédés de mise en forme (fabrication additive..). L’optimisation de l’énergie est un domaine dans lequel la Fédération est impliquée avec la mise en place de cercles d’achat d’électricité et de gaz.

Les axes de recherche de CTIF

Dans son interview, Clotilde Macke-Bart rappelle que le champ d’activité de CTIF est élargi avec les nouveaux procédés de mise en œuvre des matériaux métalliques : fabrication additive, affinage et recyclage des matières métalliques, la conception des produits et leur optimisation… Elle développe les principaux axes de R&D menés au sein de cette structure : la métallurgie et l’élaboration des alliages avec comme objectif la réalisation de produits plus performants ; l’optimisation de procédés de mise en forme : fabrication additive métal, fonderie sous pression avec noyaux destructibles (dépôt d’un brevet), amélioration du moulage carapace pour l’aéronautique… ; le développement de matériaux fonctionnels innovants comme les mousses métalliques. Les sujets de recherche transversaux qui sont menés par ses équipes sont également présentés comme les évolutions des outils de conception et de simulation numérique dont la conception topologique, les nouveaux procédés plus durables et économes en énergie.

Source Usine Nouvelle du 16 juin 2016

En savoir plus sur les innovations à CTIF

Partager
Toutes les actualités

Interviews

Agenda

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive