Accueil > La flambée du minerai de fer ne devrait pas durer

La flambée du minerai de fer ne devrait pas durer

METALLURGIE Depuis la fin de l’année 2015, les prix du minerai de fer ne cessent de grimper. Ils ont gagné 51,2% entre le 14 décembre et le 14 mars, à 55,1 dollars par tonne. « Nous estimons que cette hausse prononcée et soudaine est exagérée étant donné qu’il y aura aucun changement à la situation d’approvisionnement […]

METALLURGIE

Depuis la fin de l’année 2015, les prix du minerai de fer ne cessent de grimper. Ils ont gagné 51,2% entre le 14 décembre et le 14 mars, à 55,1 dollars par tonne. « Nous estimons que cette hausse prononcée et soudaine est exagérée étant donné qu’il y aura aucun changement à la situation d’approvisionnement suffisante sur le marché du minerai de fer transporté par mer », s’étonne la banque allemande Commerzbank. Premier acheteur mondial de minerai de fer, la Chine s’approvisionne notamment auprès de Vale, Rio Tinto ou bien encore BHP Billiton, les coûts de production locaux étant plus élevés qu’un recours aux importations.

Même si elle se fixe un objectif de croissance d’au moins 6,5 % par an d’ici à 2020, la Chine connaît toujours des difficultés économiques, fait face à des surcapacités, et s’apprête à restructurer son secteur minier. 95,2 millions de tonnes de minerai de fer seraient actuellement stockées dans les ports chinois, soit leur plus niveau en l’espace de dix mois, indique le site spécialisé Steelhome. La production chinoise d’acier a par ailleurs reculé en 2015 (-2,3%, à 804 millions de tonnes), pour la première fois en 34 ans.

[Usine Nouvelle, 15/03/2016]

Service lecteur : 59978

metal-news-ctif-veille-strategique-minerai-de-fer

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.