Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > La Chine complète sa liste des déchets interdits à l’import

La Chine complète sa liste des déchets interdits à l’import

À la liste des déchets interdits à l’importation depuis janvier 2018, la Chine a annoncé le 19 novembre que 32 autres types de déchets solides, par exemple des rebuts d’acier inoxydable, le bois, les pièces automobiles et de navires, seront proscrits à partir du 31 décembre.

Le délai fixé semble court pour les industriels qui comptaient encore sur cette filière, d’autant qu’un transport maritime entre la Chine et l’Union européenne prend au moins un mois, sans compter le temps nécessaire aux formalités. Boulimique de matières premières pour soutenir sa croissance, la Chine était devenue la première destination mondiale du recyclage. Avec la décélération de la croissance, Pékin ferme la porte.

En janvier, 24 catégories de déchets solides, dont certains plastiques, papiers et textiles, ont été interdits à l’import. Les industriels du recyclage américains et européens ont été obligés d’entreposer leurs déchets dans l’attente de solutions. Selon les douanes chinoises, les déchets plastiques, papiers et métal importés ont totalisé 17,27 millions de tonnes sur la période de janvier à octobre, en baisse de 51,5 % par rapport aux dix premiers mois de 2017.

C(est à lire dans L’Usine Nouvelle, 01/12/2018