Accueil > Juillet 2015-TECHNOLOGIE

Juillet 2015-TECHNOLOGIE

ALLIAGES NON FERREUX

  • Un métal qui flotte, c’est possible ?
  • Des carrosseries en aluminium dans un futur proche?

ALLIAGES FERREUX

  • Suppression du graphite morcelé dans les fontes GS
  • Limite d’endurance des cartes cyclindres en fonte GL

FABRICATION ADDITIVE

  • Un mini réacteur entièrement imprimé en 3D

ENERGIE

  • Une éolienne sans pale, 50 % moins chère

ENVIRONNEMENT

  • Sites contaminés par les métaux : un modèle d’étude pour des recherches innovantes

AERONAUTIQUE

  • Moteurs d’avions : des aubes de turbine en TiAl

Veille stratégique

Technologie

Retrouvez une sélection parmi plus de 200 sources d’informations analysées par CTIF.

Sommaire

ALLIAGES NON FERREUX

métalUn métal qui flotte, c’est possible ?

Ce nouveau matériau métallique composite est tellement léger qu’il peut flotter sur l’eau. Il permettra de construire des navires insubmersibles et de diminuer le poids des véhicules. Les chercheurs de l’Ecole polytechnique de l’université de New York et de Deep Springs Technology ont mis au point un nouveau matériau composite à matrice métallique. Il s’apparente aux mousses syntactiques, composées d’une matrice en polymère contenant des microsphères creuses. Mais cette fois, les scientifiques ont remplacé le polymère par un alliage de magnésium qui a été injecté de particules creuses de silicium.
[Sciencesetavenir, 15/05/2015]
Service lecteur : 58900

copyright image : Ecole Polytechnique de l’Université de New York

Des carrosseries en aluminium dans un futur proche ?

Selon The Detroit Bureau, General Motors envisagerait de doter ses futurs véhicules d’une carrosserie en aluminium. En effet, le constructeur a injecté près de 800 millions de dollars dans 3 de ses usines du Michigan pour que celles-ci puissent utiliser davantage d’aluminium dans la chaîne de production. La nouvelle usine prototype à Warren (Michigan) serait capable de traiter à la fois des composants en aluminium, en acier et aussi un alliage des deux.
[Auto123.com, 04/05/2015]
Service lecteur : 58812

ALLIAGES FERREUX

Suppression du graphite morcelé dans les fontes GS

Résultats d’une étude conduite par l’Institut de fonderie allemand IfG sur l’influence en particulier de l’aluminium, du calcium, du bismuth sur la formation du graphite morcelé dans les pièces à paroi en fonte GS.
[Giesserei, 04/11/2014, p. 36-37]
Service lecteur : 58898

Limite d’endurance des cartes cyclindres en fonte GL

Des chercheurs autrichiens ont développé un modèle numérique pour simuler l’effet d’un grenaillage de précontrainte sur l’état de surface de carters cylindre en fonte GL (renforcement local).
[Giesserei, 04/11/2014, p. 48-57]
Service lecteur : 58899

FABRICATION ADDITIVE

Un mini réacteur entièrement imprimé en 3D

Des ingénieurs de General Electric viennent de lever le voile sur un mini réacteur entièrement fabriqué par impression 3D. Fonctionnel, le réacteur tourne à plus de 33 000 tr/min et mesure 20 cm de diamètre pour 30 cm de long.
Les ingénieurs de GE ont choisi d’utiliser une variante de la technique d’impression 3D de frittage sélectif par laser (SLS). L’équipe mixte a, en effet, opté pour la méthode Direct Laser Metal Melting (DLMM) qui permet de fusionner de fines couches de métal. Outre un gain de temps, ce procédé permet de minimiser les déchets de matériaux utilisés et de mettre au point des structures à géométrie complexe qui ne pourraient être élaborées via d’autres méthodes. Ce turboréacteur ne propulsera jamais d’avion. Il illustre toutefois la volonté de GE d’accélérer dans l’impression 3D. GE Aviation prévoit de produire 100 000 pièces additives d’ici 2020.
[Industrie et Technologies, 18/05/2015]
Service lecteur : 58832

ENERGIE

Une éolienne sans pale, 50 % moins chère

Vortex Bladeless, une compagnie espagnole a conçu et fabriqué des turbines éoliennes sans pâles. Appelées Vortex, ces turbines ressemblant à de longs cônes géants.
Le Vortex est moins cher à construire et à entretenir, parce qu’il ne nécessite le montage d’aucune pièce particulière. En outre, il est entièrement silencieux et beaucoup moins dangereux pour les oiseaux qui s’écrasent régulièrement contre les pales des turbines classiques. S’il capture en moyenne 30 % moins d’énergie cinétique que ces dernières, il coûte par contre 51 % moins chers, ce qui, combiné à leur forme et à leur mode de fonctionnement, permet d’installer aisément deux Vortex à la place d’une turbine classique.
[Agence Ecofin, 18/05/2015]
Service lecteur : 58841

ENVIRONNEMENT

Sites contaminés par les métaux : un modèle d’étude pour des recherches innovantes

La contamination des sols par les métaux augmente à la surface de la terre, se positionnant au coeur des enjeux environnementaux et sanitaires. Il est nécessaire de remédier à ces pollutions par l’utilisation de méthodes novatrices et respectueuses de l’environnement comme les procédés de phytoremédiation. Le recours à des plantes hyperaccumulatrices peut être une solution.
[Environnement & Technique, 05/2015, N° 347, p. 64-66]
Service lecteur : 58843

AERONAUTIQUE

Moteurs d’avions : des aubes de turbine en TiAl

Le motoriste allemand MTU vient de développer une nouvelle aube de turbine en aluminure de titane destinée au turboréacteur réducté proposé notamment sur l’Airbus A320NEO. Les aubes de turbine en aluminure de titane ont une masse presque moitié moindre par rapport aux mêmes pièces réalisées en alliage de nickel mais elles ont la même robustesse et la même longévité.
[Air&Cosmos, 27/03/2015, N° 2446, p. 32]
Service lecteur : 58844

ContactChristine Colliard


Retour au sommaire de la newsletter 

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.