Accueil > Interview de Charlotte Kalck, sur l’intérêt des mousses pour TN International
CharlotteKalck-TN international

Interview de Charlotte Kalck, sur l’intérêt des mousses pour TN International

Interview de Charlotte Kalck, sur l’intérêt des mousses pour TN International Charlotte Kalck est ingénieure Recherche et Développement au sein de TN International, une entité du groupe AREVA. Présente lors de la journée sur les mousses métalliques du 10 mars, elle est intervenue pour présenter les activités de R&D chez TN International et sa participation […]

Interview de Charlotte Kalck, sur l’intérêt des mousses pour TN International

Charlotte Kalck est ingénieure Recherche et Développement au sein de TN International, une entité du groupe AREVA. Présente lors de la journée sur les mousses métalliques du 10 mars, elle est intervenue pour présenter les activités de R&D chez TN International et sa participation au projet FOAM.

Elle nous décrit l’intérêt des mousses métalliques pour le domaine d’activités de TN International : le transport et l’entreposage des matières nucléaires.

CharlotteKalck-TN international

Charlotte Kalck présente l’intérêt des mousses métalliques pour TN International

En quoi consiste l’activité de TN International, filiale d’AREVA ?

TNI travaille pour des clients ayant des besoins en termes de transports ou d’entreposage. Nous concevons pour eux des emballages capables d’assurer le transport de tout type de matières nucléaires. TN International assure la conception et la fabrication de ces emballages et en supervise le transport.

Pourquoi vous intéressez-vous aux mousses métalliques ?

Nous avons besoin de développer des nouvelles technologies pour améliorer la compétitivité de nos produits ; et c’est à ce titre que nous nous intéressons aux mousses métalliques.

Quels sont les avantages de ces mousses métalliques ?

Il est possible d’ajuster les caractéristiques des mousses métalliques, en optimisant les dimensions et la densité de la structure finale. De même, il est possible de fabriquer des mousses à partir de différentes nuances. On peut ainsi jouer sur beaucoup de paramètres pour faire évoluer cette technologie et améliorer ses performances.

Un autre avantage est le fait que ce soit un procédé connu, celui de la fonderie, donc avec des coûts relativement peu élevés.

 

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.