Accueil > actualités > Interview de Camille Ollivier sur la pince LETo pour robot de forge
fabrication-additive-metallique-interview camille ollivier-ctif-pince-leto

Interview de Camille Ollivier sur la pince LETo pour robot de forge

13/12/2016

La revue  A3DM Magazine (décembre 2016-janvier 2017) publie une interview de Camille Ollivier, ingénieur en conception et fabrication additive à CTIF, dans laquelle elle revient sur le projet de la pince LETo.

La pince LETo : un projet CTIF-Spartacus3D

Dans cet entretien, Camille Ollivier présente la pince LETo, projet CTIF-Spartacus3D, qui a remporté en octobre dernier le trophée 3D Print dans la catégorie meilleure démarche industrielle.

Après avoir détaillé les fonctions de la pince LETo, Camille Ollivier explique les différents procédés de fabrication qui ont été investigués (mécano-soudé,  fonderie en cire perdue,  fabrication additive, taillé masse) pour répondre aux problématiques de cet outillage de forge. Le comparatif technico-économique réalisé a mis en évidence l’intérêt de la fabrication additive et le choix du matériau s’est porté sur un Inconel® 718.

Une conception produit-process optimisée

Sur la question de l’optimisation topologique, Camille Ollivier précise « L’objectif premier du développement n’était pas d’alléger la masse de la pince LETo, mais d’améliorer la durée de vie de la pince, réduire le nombre d’interventions de maintenance et de se focaliser sur les parties fonctionnelles de la pince. » Une étude a été menée pour limiter l’impact du coût et réduire la quantité de matière utilisée.

Les avantages et les inconvénients du mode de fabrication choisi sont exposés par Camille Ollivier qui souligne que l’objectif visé était de démontrer que la technologie de la fabrication additive pouvait s’adresser à d’autres secteurs industriels que l’aéronautique, le spatial ou le médical.

Elle rappelle qu’en la matière, CTIF a plusieurs partenaires industriels :«  La société Spartacus3D dispose de moyens et de compétences en fabrication additive métallique complémentaires aux nôtres, ce qui en fait un partenaire naturel. De par ses gènes, puisque issue d’un  groupe industriel spécialiste de la transformation des matériaux (groupe Farinia), cette société est résolument tournée vers les problématiques de la métallurgie ».  Grâce à cette collaboration le projet a pu être mené à bien.

En savoir plus sur la pince LETo :

  • La belle histoire de la pince Leto  (ATTENTION : cet article paru dans la newsletter de CTIF  n’est accessible qu’après avoir créé un compte sur notre site web www.ctif.com. Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous ici)

Sur le sujet lire :

 

 

 

Partager
Toutes les actualités

Interviews

Agenda

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive

Tous les RDV de l’industrie, la fonderie, la métallurgie et la fabrication additive