Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Impression par sérigraphie d’une pâte métallique

Impression par sérigraphie d’une pâte métallique

Des chercheurs du Fraunhofer IFAM développent avec Bauer Technologies une nouvelle technique d’impression de métal par sérigraphie 3D. Elle est destinée à la production de masse de petites pièces métalliques avec une précision plus grande que celle des techniques concurrentes.

Le procédé consiste en l’extrusion d’une pâte dans un espace très précis entre deux feuilles à travers un masque généré par ordinateur. Le mouvement du screen permet de créer des structures très précises jusqu’à 60 µm, sans support.

L’épaisseur de paroi peut être de 50 µm; des canaux très fins peuvent être fabriqués.

Impression par sérigraphie d’une pâte métallique. Impression sur une ligne intégrée de grande productivité (10 000 pièces/jour).

Les couches sont empilées puis frittées comme classiquement.

Le procédé est applicable à différents matériaux : métal, céramique, verre et même multimatériaux et matériaux à gradient. Ils peuvent être sous forme de poudre sphérique (atomisée) mais aussi dendritique (formes inhomogènes).

Les chercheurs ont testé l’inox, le Cu, le Ti etc.

La machine actuelle comprend deux tables d’impression, une surface de travail de 300 mm x 300 mm, une chambre fermée, un contrôle de l’atmosphère etc.; elle peut produire 1.5 million pièces par an mais la version commerciale devrait monter jusqu’à 7 millions.