Accueil > Espace abonnés > Radiographie numérique des pièces moulées

Radiographie numérique des pièces moulées

20/11/2013

La radiographie numérique couvre différentes techniques et il est difficile de choisir la technologie la plus adaptée à son besoin. De plus, le traitement des images numériques constitue un saut technologique pour les agents de contrôle et nécessite un accompagnement pour les mettre en oeuvre de façon optimum.

Plusieurs données technico-économiques (coût des films en augmentation, classement « CMR » des produits de développement, contrôles plus nombreux et plus exigeants, pièces plus sollicitées) conduisent les industriels à étudier les possibilités offertes par la radiographie numérique.

Les enjeux sont d’abord économiques : réduire les coûts de contrôle par un gain sur les consommables, réduire les temps de développement, faciliter l’archivage.
Mais ils sont également liés à l’assurance qualité : fiabiliser l’interprétation des images numériques, évaluer la performance des systèmes, optimiser les cahiers des charges.

Objectifs

Les objectifs du projet finalisé en 2010 étaient :

  • faire une enquête sur les besoins et les attentes des producteurs d’aciers et superalliages coulés en cire perdue concernant la radiographie numérique et éventuellement le retour d’expérience d’utilisateurs de systèmes CR (Computed Radiography).
  • élargir le domaine d’application de la défauthèque.
  • préparer la formation et la qualification des opérateurs pour la radiographie numérique.
  • rédiger et diffuser un guide des bonnes pratiques pour la radiographie numérique des aciers et superalliages coulés en cire perdue.

Travaux réalisés

Au terme de la démarche de veille technologique, de recherches bibliographiques, de réunions de travail avec les fondeurs et donneurs d’ordre, de visites d’entreprises et de présentations de fournisseurs, CTIF a diffusé en 2011 via les ETIF, un guide « Radiographie numérique des pièces moulées » associé à la constitution d’une défauthèque élargie et d’un module de formation.

Points majeurs

Le guide aborde aussi bien les aspects théoriques, en s’appuyant notamment sur le fascicule de la COFREND rédigé par le groupe « Radiographie numérique et capteurs », que les aspects pratiques liés aux spécificités des pièces moulées. Un soin particulier a été apporté à son illustration pour faciliter sa lecture et sa compréhension.

Retour Sommaire dossier Projets Collectifs

Suivez nous sur

Espace abonné