Accueil > > Newsletter > Actualite > Fonderie et simulation : retour sur la journée du 27 avril

Fonderie et simulation : retour sur la journée du 27 avril

Dans le cadre du développement de ses activités sur la région Ouest, CTIF a organisé avec son partenaire  Micado DINCCS une journée à Châteaubriant le 27 avril 2017 sur le thème : « Fonderie et simulation – bonnes pratiques et retours d’expériences ».

Ce sujet a rencontré un véritable intérêt lors des deux premières sessions qui se sont déroulées à Metz et Lyon en 2016.  La session de Châteaubriant en avril dernier n’a fait que conforter le choix de cette thématique pour la première édition de cette animation de CTIF en région Ouest.

CTIF se déploie en régions au plus près de ses clients fondeurs et donneurs d’ordres. Comme le précise Alain Jupin, Responsable du développement Régional-Ouest « la mission de CTIF se doit d’intégrer toute la chaîne de valeur depuis la conception, le cahier des charges et la conception jusqu’au transfert vers les fondeurs français. Cette dynamique de réseau, pratiquée sur le terrain au jour le jour, doit permettre à terme de légitimer les relations tripartites entre Donneurs d’Ordres, Fondeurs et CTIF. Ce travail d’équipe est essentiel pour dynamiser la filière sur toutes les industries en potentiel d’utiliser la fonderie comme solution industrielle. Le rôle de CTIF est aussi de montrer une image « technico-positive » des solutions fonderie auprès des donneurs d’ordres. Ces derniers sont les points d’entrée des choix technologique qui vont permettre de charger les fonderies au travers du développement de nouveaux projets »

Trente participants étaient réunis à l’hôtel de la Ferrière le matin pour une série de présentations :

  • La chaîne numérique pour la fonderie, cas industriels, par Didier Linxe, responsable du Pôle Études et Méthodes de CTIF. La prise en compte des règles métiers et des bonnes pratiques de la fonderie doit se faire dès le début d’un projet. Qu’il s’agisse de définir une pièce nouvelle, d’optimiser une pièce existante ou de procéder à un transfert d’une solution mécano-soudée vers une solution fonderie, CTIF a développé et met en œuvre une série d’outils complémentaires. Typiquement, nous pouvons citer : l’analyse QCDR (Qualité, Coûts, Délais, Risques) au travers de matrices d’aide à la décision, le dimensionnement (calcul mécanique, effets de la fatigue, …), l’analyse de conception pour permettre une solidification optimale de la pièce, l’optimisation topologique, la mise en place d’un cahier des charges dédié, la simulation de coulée et le dimensionnement du système de remplissage sont autant de paramètres essentiels pour la réussite d’un projet en fonderie. Comme le souligne Didier Linxe : « CTIF adapte ses méthodologies à chaque cas et propose des actions de co-design, co-industrialisation ou développements complets selon les problématiques clients ».

Téléchargez la conférence (pdf 4,43 Mo)

  • L’optimisation topologique : retours d’expériences pour les PME, par Maxime Brouillard, ingénieur CAO/ calcul au centre R&D DINCCS. Les activités de recherche et l’expérience de DINCCS Micado dans de nombreux domaines permettent un accompagnement de qualité sur de très nombreux secteurs de la simulation. Le centre R&D de DINCCS accompagne ses clients au travers d’une démarche fonctionnelle et robuste pour analyser le comportement mécanique des produits de ses clients. Aussi la complémentarité des activités de DINCCS MICADO et CTIF est un vrai plus pour couvrir un large spectre de problématiques qui font appel à la chaîne numérique tel que le précise Maxime Brouillard : « Nous aimons à dire que nous sommes des numériciens. Notre capacité à modéliser les comportements mécaniques, thermiques et fluidiques notamment nous permet de proposer à nos clients des méthodologies innovantes pour capitaliser et modéliser la connaissance du comportement de leurs produits. Notre structure nous permet d’être très réactifs et de gérer des projets pour les PME qui n’auraient pas les moyens de le faire ». Ainsi DINCCS Micado sait fiabiliser les conceptions, améliorer les performances produits en les optimisant tous en mettant en œuvre une très bonne capacité de validation numérique.

Téléchargez la conférence (pdf  4,22 Mo)

  • La simulation d’affaissement d’un contrepoids de chariot élévateur lors de la coulée, par Jérôme Pichard, responsable méthodes et QSE à la FMGC. FMGC développe des pièces de plus en plus complexes et fait appel aux techniques de simulation pour optimiser la qualité des pièces mais aussi la taille du système de coulée/remplissage. Jérôme Pichard précise par ailleurs que : « nous concevons des pièces pour nos clients et nous sommes obligés de démontrer, d’appuyer avec un dossier plus complet pour valider nos choix et rassurer ainsi le client ». La chaîne de développement numérique s’impose ici comme solution globale depuis la conception jusqu’à l’usinage qui est réalisé en interne. CTIF accompagne régulièrement FMGC sur des développements métallurgiques et numériques.

Téléchargez la conférence (pdf 2,58 Mo)

  • L’utilisation de la chaîne numérique à la fonderie AFC Redon, de la simulation de solidification et de remplissage en fonte GS à la pièce de fonderie, un cas d’application, par William Legrand, Plant manager et Julien Fauvergue, Ingénieur Méthodes à AFC Redon. Un des facteurs clés de succès du développement en fonderie réside dans la réduction du temps de développement et de mise au point avant lancement en production. AFC Redon a su mettre en place une stratégie complète d’industrialisation réduisant ainsi de moitié le cycle de développement d’une pièce nouvelle. La simulation numérique (solidification, coulée/remplissage, fabrication additive des modèles prototypes) permettent aujourd’hui à AFC Redon une plus grande réactivité afin d’atteindre les objectifs clients. Comme le décrivent William Legrand et julien Fauvergue : « En couplant notre boucle numérique interne méthodes et notre boucle d’essais et de mise au point, nous arrivons à démontrer à nos clients que nous avons su mener une démarche d’études sérieuse pour la réussite du projet tout en diminuant les temps de mise au point ».

Téléchargez la conférence (pdf 3,46 Mo)

À la suite de ces présentations riches d’enseignements pratiques, un déjeuner networking a permis aux participants d’échanger sur le sujet et de créer du lien entre fondeurs et donneurs d’ordres.

Cette journée s’est clôturée par une très belle visite de FMGC. Les équipes de Gérard Thuet et plus particulièrement Jérôme Pichard ont réservé un accueil chaleureux aux participants pour une visite très instructive des pôles fonderie, usinage et peinture. L’ensemble des participants ont été ravis de cette journée d’échanges.

Au regard du succès de cette première journée dans l’Ouest, CTIF souhaite organiser d’autres rencontres thématiques dans les mois prochains.  

CTIF souhaite également développer son réseau en régions pour contribuer à mieux faire connaître la fonderie et développer un flux d’échanges entre fondeurs et donneurs d’ordres. La participation de Denis Jacques, Délégué Régional, Groupement des Fondeurs de l’Ouest, Fédération Forge Fonderie, Moule et Prototype a été très appréciée quant au soutien de la Fédération auprès des actions de CTIF.

Contact : Didier Linxe