Accueil > Février 2016-L’essentiel-Salon Euroguss

Actualité

SOMMAIRE

Salon EUROGUSS 2016 : record de participation battu

Messegeschehen

Messegeschehen

Du 12 au 14 janvier 2016 s’est déroulé le salon EUROGUSS au Centre des Congrès de Nuremberg (Allemagne). Ce salon, entièrement consacré à la fonderie sous pression, a connu cette année un nombre record de visiteurs (12 032 visiteurs contre 11 187 en 2014) ainsi que d’exposants (580 exposants contre 470 en 2014).

Exposants et visiteurs venus du monde entier

Si près de la moitié des exposants étaient allemands (267), une trentaine d’autres pays étaient représentés comme l’Italie (127), l’Espagne (20), en Autriche (18), République tchèque (15), la Turquie (15), la Suisse (13), la Suède (10) et la France (8), Pays-Bas et en Slovénie (6).

Les visiteurs d’EUROGUSS sont principalement issus de l’industrie automobile, de la construction mécanique, de l’industrie électrique et électronique, de l’industrie des moules ainsi que des industries innovantes telles que l’énergie ou la technologie médicale. Parmi les dix premiers pays visiteurs de ce salon, citons : l’Allemagne, l’Italie, la République tchèque, l’Autriche, la Pologne la Turquie, la Slovénie, la France, la Suisse et l’Espagne.

La France était représentée par les fonderies sous pression : GMD Eurocast, Groupe Arche, Favi et Dynafond ainsi que des fournisseurs du secteur : Aluminium Martigny, Lethiguel, Brefond et SAT.

Le gain de poids : un enjeu majeur

La plupart des fabricants de machines à mouler sous pression, de périphériques ou de produits et de consommables sous pression étaient également présents. Pour certains fabricants de machines, l’année 2015 a été une année historique pour le nombre de contrats de vente de presse à mouler et 2016 semblerait pouvoir maintenir ces bons résultats.

Les pièces exposées dans les stands des fondeurs reflétaient la tendance actuelle de l’industrie automobile qui cherche de plus en plus à gagner du poids sur les véhicules lié aux contraintes de la nouvelle norme Euro 6 d’émission de gaz.

De nombreuses pièces de structure ou de carrosserie étaient présentées par le fondeur Georg Fisher

Euroguss-Fig1-bis

ou le groupe Ryobi

Euroguss Ryobi

telle que des portières,

Euroguss Portières

de dessous de sièges ou des pièces de structure. Pour ce type de pièces, il est impératif d’utiliser le sous vide et les utilisateurs connaissent les contraintes liées à ce procédé. Castvac a développé en coopération avec le Centre de Recherche Australien CSIRO et Nissan Casting Australia, une valve révolutionnaire (photo ci-dessous) qui est reliée à une pompe sous vide. Elle ne comporte aucune partie en mouvement, donc il n’y a pas de temps critique de fermeture de l’aspiration.

Euroguss

Le nombre des visiteurs et des exposants qui est en constante progression d’année en année, confirme EUROGUSS comme un rendez-vous incontournable pour le monde de la fonderie sous pression. Le prochain salon EUROGUSS se déroulera du 16 au 18 janvier 2018 à Nuremberg.

Contact : José Ruiz


Venez découvrir le fabuleux potentiel des mousses métalliques

CTIF-Mousses métalliques
CTIF et CentraleSupélec organisent une journée sur les mousses métalliques par voie de fonderie et leur fabuleux potentiel le jeudi 10 mars à l’Atrium de Chaville (92). Plus de 100 personnes sont déjà inscrites à cette rencontre.

Un programme riche

Cette journée permettra de mettre en évidence les enjeux des mousses métalliques et de valoriser leur fabuleux potentiel dans les domaines des échanges thermiques et de l’absorption d’énergie en crash. Les conférences aborderont les points suivants :

  • La morphologie et les propriétés thermo-hydrauliques des mousses solides
  • La caractérisation des matériaux cellulaires métalliques par tomographie
  • La simulation multi-échelle du procédé de fabrication
  • La constitution et microstructure des mousses métalliques FOAM
  • Comment les dimensionner et les produire en fonderie ?

Les industriels partenaires du projet : AREVA TN, MERSEN, MOTA apporteront leurs retours d’expériences et présenteront les résultats obtenus grâce au projet FOAM.

Profitez des dernières places disponibles.

Voir le programme complet

Journée gratuite avec inscription obligatoire (places limitées)

Contact Patrick Hairy, Michel Fleuriot


Succès pour la journée sur l’analyse thermique en fonderie

Analyse thermique

La journée technique sur l’analyse thermique appliquée en fonderie s’est déroulée le 9 février dernier à Saverne (67). Organisée par CTIF et la société Kuhn, la rencontre a réuni plus de 30 personnes, dont 24 fondeurs de 12 fonderies différentes, des partenaires et des fournisseurs de système.

Cette journée, initialement réservée aux fondeurs a été ouverte aux fournisseurs l’après-midi pour enrichir les débats.

Résultats de l’étude et retours d’expériences

Cette journée fait suite à une action de prospection sur l’utilisation de l’analyse thermique en fonderie menée par CTIF dans le cadre de son programme de recherche. Cette action avait pour objectif de dresser un état de l’art sur cette méthode de contrôle ainsi que des moyens associés et d’apporter des réponses sur les questions suivantes :

  • Quel niveau de qualification demandé pour l’utilisation de l’analyse thermique ?
  • Quel est le bilan économique de l’utilisation de l’analyse thermique ?
  • Quel est le coût réel de sa non utilisation ?

Lors de cette journée, Gilles Regheere et Olivier Mouquet, ingénieurs à CTIF, ont présenté, au travers de retours d’expériences, l’intérêt et les limites du process d’analyse thermique ainsi que les résultats obtenus comme :

  • La prédiction de la microretassure ou autres caractéristiques comme la tendance à la trempe, la nodularité, la densité de particules de graphite ;
  • L’influence des éléments d’alliages inopportuns apportés par les matières premières ;
  • Les aspects statistiques de la méthode de contrôle : répétitivité, fiabilité, précision.

Les échanges de point de vue entre les fondeurs le matin ont été très fournis.

Cas pratiques en fonderie

L’après-midi, les partenaires et les fournisseurs de système d’analyse thermique ont fait part de leurs expériences menées chez des fondeurs.
De nombreux échanges de qualité ont suivi, ce qui a permis de répondre aux attentes des participants.
La formule de cette journée technique ayant été plébiscitée par tous les participants, elle sera renouvelée prochainement pour d’autres thématiques.
A l’issue de la visite de son entreprise qui a clôturé la journée, Christophe Ancel, Directeur de la société Kuhn, a souligné « Ce fut une journée bien remplie ! »

Parole de participant

« Le partage d’expérience entre fondeurs, le suivi des présentations CTIF et ensuite le point sur les différents moyens et méthodes présentés par les fournisseurs est très intéressant. Tout ceci permet surtout d’avoir une vision globale de tous les acteurs. »
Contact
Gilles Regheere
Olivier Mouquet


Retour au sommaire de la newsletter

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.