Accueil > > Newsletter > Actualite > Des solutions innovantes à Pollutec 2018

Des solutions innovantes à Pollutec 2018

Le salon Pollutec s’est tenu du 27 au 30 novembre 2018 à Eurexpo – Lyon. Principal salon au monde des technologies et solutions environnementales, ce salon couvre tous les domaines de l’environnement : nettoyage, hydro-curage, recyclage et traitement des déchets, énergie, sites et sols pollués, risques, eau, air…

CTIF était présent à ce salon et nous fait part ici de ses observations :

Dans l’ensemble les choses bougent. Sur ce salon, beaucoup de start’up et de PME étaient présentes avec des solutions innovantes. Toutes ne concernent pas la fonderie, mais certaines sont notables pour notre secteur :

On peut ainsi citer une start’up qui développe des échangeurs air/air pour récupérer de l’énergie dans des céramiques localisées dans un container, permettant de réinjecter cette énergie en locale ou de la déplacer via un camion vers un utilisateur externe sans besoin d’un réseau coûteux. Cette start’up est en cour de déploiement  d’un test grandeur nature chez un industriel pour valider la technologie. Il sera intéressant de voir dans quelle mesure cette technologie peut être déployée en fonderie.  Avis aux intéressés !

On peut aussi citer une PME qui commercialise des filtres en voie humide adaptés aux fumées de fours proches de ceux que nous utilisons (chaudières de grandes puissances, incinérateur). Là où on pensait la technologie de la voie humide dépassée, cette entreprise a repensé le concept en injectant les fumées dans l’eau (et non l’inverse comme auparavant). Cela permet notamment de coupler ce filtre avec un échangeur de chaleur eau/eau ainsi que selon les besoins d’un module ORC pour pouvoir alimenter soit un réseau de chaleur soit un réseau électrique. Avec en prime la capacité de traiter des particules fines (PM10, PM2,5) ce que les filtres à manches ne permettent pas forcément. Là aussi il sera intéressant de tester cet équipement en fonderie pour évaluer les résultats en matière d’émission et d’énergie. A suivre !

On peut enfin citer sur la partie énergétique la forte représentativité de la méthanisation cette année. En plein boom, cette filière se structure avec notamment la création d’un centre technique du Biogaz et de la Méthanisation (CTBM). Le rapport avec la fonderie ? La plupart des cubilots travaillent dans des zones disposant de gisements de déchets agricoles ou organiques. Il serait intéressant de voir dans quelle mesure il serait possible de monter un projet de méthanisation à proximité d’un cubilot et de permettre ainsi de substituer une partie du coke.

Enfin quelques fondeurs étaient présents. On pouvait ainsi rencontrer des fondeurs fabriquant d’éléments de voirie innovants avec entre autres des plaques d’égouts faciles à manipuler (vérin pour ouvrir et maintenir l’ouverture) ou d’autres ouvragées pour se fondre dans un environnement architectural exigeant.

En résumé, un salon riche en contacts et en solutions qu’il faut maintenant mettre à profit pour que l’environnement devienne enfin un fournisseur de solutions et non de contraintes.

Plus d’informations sur ce sujet ? Contacter Frédéric Aldin.

Vous souhaitez nous contacter ? Cliquer ici.