Accueil > Des projets français de navires de maintenance d’éoliennes

Des projets français de navires de maintenance d’éoliennes

L’industrie des constructions navales doit lutter contre les effets de cycle de la monoactivité

MARCHES CLIENTS

Des projets français de navires de maintenance d’éoliennes

Conseil national de l'industrie

L’industrie des constructions navales doit lutter contre les effets de cycle de la monoactivité ; la diversification des activités vers l’offshore et les énergies marines renouvelables (EMR) peut constituer une piste, notamment en conception et réalisation de grandes structures maritimes complexes, mais aussi en construction de navires spécialisés pour poser ces structures et les entretenir. Le développement des EMR crée en effet un besoin nouveau en termes d’usage des navires (pose, installation, maintenance, démantèlement). Les industriels français ont réagi en portant les projets de navires de maintenance d’éoliennes NAVALIS  (2012-2017) et WINDKEEPER (2013-2017), tous deux lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Navires du futur » du programme d’investissements d’avenir.

[Conseil National de l’industrie, 06/2015]

Service lecteur : 59731
Contact : Christine Colliard

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.