Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Construction : l’Inde n°1, les USA tiennent bon, l’Italie se redresse

Construction : l’Inde n°1, les USA tiennent bon, l’Italie se redresse

L’Inde est le nouveau marché moteur de l’industrie mondiale de la construction. En 2015, le leadership en Asie a changé de mains après la chute des investissements chinois dans ce secteur. L’Inde aura enregistré une croissance de 5,3 % contre 4 % pour la Chine.

Les résultats du SaMoTer-Verona Outlook pour 2015 mettent en évidence une légère reprise du marché nord-américain (+2,5 %), de l’Europe de l’ouest (+ 1,1 %) et du Japon (+ 0,6 %) ainsi que la poursuite de la récession en Amérique latine (-2,6 %) et en Europe de l’est (-0,7 %). Au cours des 15 dernières années, le centre de gravité du marché mondial de la construction a progressivement évolué vers l’est. Inde et Chine concentrent 43 % des investissements.

La tendance positive observée en Amérique du Nord s’est poursuivie début 2016 avec une augmentation de 10,8 % de la construction tertiaire et une progression de 14,9 % des travaux routiers. Pour sa part, l’Europe a connu une forte reprise des investissements en Allemagne (+2,3 %), une légère amélioration en France (+0,4 %) et une baisse subtile au Royaume-Uni (-0,5 %) et en Espagne (-0,2 %).

Sur le marché italien, le chiffre d’affaires de la construction dépasse les 135 milliards d’euros mais affiche un repli de 0,5 % au premier trimestre 2016. Une baisse légère qui ne devrait pas affecter la reprise globale observée en 2015. De sorte que 2016 devrait s’achever sur une croissance de 1,6 % et de 1,9 % en 2017. L’amélioration sensible du marché est à mettre sur le compte de la reprise du marché de la rénovation (57,6 milliards d’euros en 2015 soit +2 % par rapport à 2014) et l’embellie dans les travaux publics où les investissements progressent de 2,7 % en 2016 et sont estimés à +4,2 % en 2017.

[BTP Magazine, 17/06/2016]

Service lecteur : 60231