Accueil > Glossaire de la fabrication additive métallique (impression 3D métal)
Glossaire de la fabrication additive métallique (impression 3D métal)

A

Acier
L’acier est un alliage à base de fer additionné d’un faible pourcentage de carbone (de 0,008 à environ 2,14 % en masse).

Acier faiblement allié
Acier allié dans lequel la teneur d’aucun élément d’addition ne dépasse 5 %.

Acier inoxydable
Aciers auxquels on ajoute du chrome et d’autres éléments, notamment du nickel, mais aussi parfois du molybdène et du vanadium, afin d’améliorer la résistance à la corrosion. Les aciers inoxydables les plus courants en fabrication additive sont le 316L, le 15-5PH et le 17-4PH.

Acier galvanisé
Acier recouvert d’une couche de zinc obtenue par immersion dans un bain de zinc liquide.

Acier maraging
Aciers obtenus par un revenu après trempe leur permettant de conjuguer une importante résistance et dureté tout en gardant une bonne ductilité. Ils se distinguent notamment par le fait que leur résistance n’est pas due uniquement à leur teneur en carbone, mais est liée à la présence de précipités intergranulaires. Maraging est un mot-valise de « martensitic ageing », c’est-à-dire maturation de la martensite.

Alliage métallique
Un alliage est une combinaison d’un métal avec un ou plusieurs autres éléments. Un métal pur a des caractéristiques mécaniques relativement médiocres. Le fait d’ajouter d’autres éléments permet de « durcir » (augmenter les caractéristiques mécaniques) et/ou de modifier les caractéristiques chimiques des métaux (en particulier leur comportement à la corrosion), ou d’améliorer d’autres caractéristiques (facilité de mise en oeuvre, coulabilité, par exemple).

Alliages ferreux
Les alliages ferreux sont la fonte et l’acier.

Alliages légers
Les alliages légers sont des alliages d’aluminium ou de magnésium.

Alliages non ferreux
Les alliages non ferreux sont des alliages d’aluminium, de cuivre, de zinc, de titane, de nickel, de magnésium…

Aluminium
L’aluminium est un métal très utilisé sous la forme d’alliages du fait de sa légèreté, de sa résistance à la corrosion, de sa recyclabilité et de son abondance dans la croûte terrestre. L’alliage d’aluminium le plus courant en fabrication additive est l’AlSi10Mg

Aluminiage ou aluminisation
Tout procédé de formation d’un revêtement d’aluminium sur une surface (au pistolet, à chaud ou au trempé, par placage). Le terme «aluminiage» est souvent réservé à la projection d’alumine au pistolet.

Anisotrope
Qualifie une matière dont les propriétés ne sont pas les mêmes dans toutes les directions. La fabrication additive crée des produits dont le matériau est anisotrope.

Anodisation
Procédé électrolytique d’oxydation dans lequel la couche superficielle d’aluminium ou d’alliage d’aluminium est transformée en une couche d’alumine ayant des propriétés protectrices, décoratives ou fonctionnelles.

B

Brossage
Traitement de surface mécanique donnant un aspect brossé au métal.

Bronze
Alliage de cuivre et d’étain comportant éventuellement diverses additions.

Brunissage
Le brunissage est une technique de polissage utilisée en finition :
– d’un revêtement métallique comme la dorure ou l’argenture
– d’une fabrication en argent, en or, en cuivre ou en alliage cuivreux.
L’opération est réalisée avec un outil : le brunissoir.
Le brunissage a pour but de :
– rendre la surface du métal brillante,
– améliorer l’état de surface,
– réduire la rugosité de la surface,
– augmenter la dureté superficielle.

C

Cadmiage
Tout procédé de formation d’un revêtement métallique de cadmium sur une surface (cadmiage électrolytique ou cadmiage par métallisation au pistolet).

Cataphorèse
La cataphorèse est la migration de particules colloïdales en direction de la cathode sous l’action d’un courant électrique. Elle est utilisée pour peindre par électrodéposition des pièces placées en cathode dans un bain de peinture cationique.

Cémentation
Terme général désignant des procédés qui consiste à modifier la composition chimique de la couche superficielle d’une pièce en vue de rendre cette celle-ci sensible au traitement de trempe. Cette définition est une extension du terme initial qui ne concernait que la cémentation au carbone.

Chromage
Tout procédé de formation d’un revêtement métallique de chrome sur une surface. On distingue le chromage décoratif, déposition électrolytique de chrome brillant normalement de moins d’un micromètre d’épaisseur, généralement sur une sous-couche de nickel, du chromage dur, déposition électrolytique directe sur métal de base d’une couche de chrome ayant une épaisseur pouvant aller de quelques micromètres à plusieurs dixièmes de millimètres d’épaisseur.

Chromisation
Traitement thermochimique de diffusion superficielle de chrome dans l’acier ayant pour effet un durcissement superficiel et une amélioration de la résistance à la corrosion.

Conception assistée par ordinateur (CAO)
Ensemble des logiciels et des techniques de modélisation qui permettent de concevoir et de tester virtuellement des produits manufacturés.

Conductivité thermique
Aptitude d’un matériau à transmettre la chaleur.

Conductivité électrique
La conductivité électrique est l’aptitude d’un matériau à laisser les charges électriques se déplacer librement, autrement dit à permettre le passage du courant électrique.

Couche d’impression 3D
Section (tranche) mince et plane de l’objet en cours de création. Avant d’être imprimé, un objet est découpé en couches successives pour être ensuite fabriqué de manière ordonnée, avec chacune des couches adhérant à la précédente.

Cupro-aluminium
Alliage de cuivre et d’aluminium contenant en général 8 à 12 % d’aluminium avec ou sans addition d’autres éléments tels que le fer, le manganèse et le nickel.

Cupro-nickel
Alliage essentiellement composé de cuivre et de nickel.

D

Densité
Nombre décimal représentant le rapport entre la masse volumique du corps et la masse volumique du corps de référence dans des conditions bien déterminées. Le corps de référence est l’eau pour les solides et les liquides et l’air pour les gaz.

Dépôt direct de métal (Direct Metal Deposition – DMD aussi appelée projection de poudre)
Technologie de fabrication alternative au lit de poudre utilisant un laser pour fondre la poudre métallique. Une buse d’alimentation propulse la poudre directement dans le faisceau du laser.

Ductilité
Propriété d’un matériau qui peut subir une déformation permanente sans rupture ni crique sous l’effet d’un effort de traction.

Durabilité
Aptitude d’un produit à perdurer.

E

Émaillage
Obtention sur une surface métallique d’un revêtement minéral vitrifié à une température élevée (750 à 850 °C dans le cas de la fonte, 530 à 550 °C dans le cas de l’aluminium et de ses alliages).

Épaisseur de couche
Hauteur de chaque couche (ajout de matière) dans les procédés de fabrication additive basés sur l’empilement de couches. Il s’agit d’une des caractéristiques techniques essentielles d’une imprimante 3D, l’épaisseur de couche équivalant à la résolution selon l’axe vertical de fabrication.

Étamage
Tout procédé de formation d’un revêtement métallique d’étain sur une surface.

Eutectique
Microstructure d’un alliage métallique constituée d’un fin agrégat de 2 phases (se solidifiant à une température précise).

F

Fab Lab (contraction de FABrication LABoratory)
Lieu collaboratif de fabrication numérique, ouvert au public, équipé de machines contrôlées par ordinateur et animé par une communauté d’entraide. Pour mériter le label de Fab Lab, le lieu doit respecter la charte instaurée par le MIT.

Fabrication additive (ou impression 3D)
Procédés permettant de recréer physiquement des objets 3D, décrits par des modèles de conception assistée par ordinateur (CAO). La fabrication additive est réalisable dans de nombreux matériaux (métal, céramique, résine, plastique…) et ceci sans outillage, sans partir d’un bloc de matière première, et dans un temps de mise en œuvre beaucoup plus court que la fabrication par les techniques classiques.

Fichier AMF (Additive Manufacturing File)
Format de fichier open source d’impression 3D qui se positionne comme concurrent du format standard STL.

Fichier STL (Standard Tessellation Language)
Format standard de fichier numérique utilisé dans la plupart des technologies de fabrication additive. Il fut initialement développé par 3D Systems.

Fonction de service
Action demandée à un produit, ou réalisée par lui, afin de réaliser une partie du besoin d’un utilisateur donné ; les fonctions de service sont soit des fonctions d’usage, soit des fonctions d’estime.

Fonction d’estime
En analyse fonctionnelle, fonction de service liée aux goûts des utilisateurs, donc perçue différemment suivant l’utilisateur du produit.

Fonction d’usage
En analyse fonctionnelle, fonction de service liée à l’utilisation du produit, donc perçue indifféremment quel que soit l’utilisateur du produit.

Frittage sélectif par laser (Selective Laser Sintering – SLS)
Technique de fabrication additive consistant à « souder » entre elles (fritter) de fines particules (plastique, métal, céramique…) à l’aide d’un laser. Une fois que l’imprimante 3D a déposé une fine couche de poudre dans son bac d’impression, le laser fritte les particules entre elles pour former une section de l’objet. Le bac d’impression est ensuite déplacé légèrement vers le bas (d’une épaisseur de couche) et le procédé est répété jusqu’à finaliser l’objet.

Fusion par faisceau d’électrons (Electron Beam Melting – EBM)
Procédé d’impression 3D, développé par Arcam AB, basé sur le principe de fusion d’un lit de poudre métallique par un faisceau d’électrons. Ce procédé a pour particularité d’être réalisé sous vide, ce qui limite les phénomènes d’oxydation et d’utiliser une enceinte chauffée, ce qui limite les contraintes résiduelles dans le matériau.

Fusion sélective par laser (Selective Laser Melting – SLM)
Technique de fabrication additive consistant à faire fondre puis solidifier de fines particules (plastique, métal, céramique…) à l’aide d’un laser. Une fois que l’imprimante 3D a déposé une fine couche de poudre dans son bac d’impression, le laser fait fondre les particules pour former une section de l’objet. Le bac d’impression est ensuite déplacé légèrement vers le bas (d’une épaisseur de couche) et le procédé est répété jusqu’à finaliser l’objet.

G

Galetage
Le galetage est une opération de finition consistant à réaliser un brunissage avec des galets.

Galvanisation à chaud
La galvanisation à chaud, ou plus exactement la «galvanisation à chaud au trempé», est utilisée pour renforcer une pièce d’acier à l’aide de zinc. Ce procédé confère au revêtement protecteur adhérence, imperméabilité, et résistance mécanique.

Grenaillage
Traitement de surface mécanique qui consiste à pulvériser des particules de matériaux divers souvent du métal pour améliorer la résistance mécanique ou nettoyer des pièces.

H

Hastelloy
Hastelloy est une marque déposée de Haynes International, Inc., désignant différents superalliages de métaux, les plus couramment utilisés étant l’Hastelloy B pour les millieux acides non oxydants et l’Hastelloy C pour les millieux acides oxydants. En fabrication additive, l’Hastelloy X est utilisé pour sa combinaison exceptionnelle de résistance à l’oxydation, sa facilité de mise en oeuvre et sa résistance à haute température.

I

Imprimante 3D
Machine qui permet de fabriquer, couche par couche, un objet réel à l’aide de sa description dans un fichier 3D.

Inconel
Inconel est une marque déposée de Special Metals Corporation, désignant différents superalliages de métaux, les plus couramment utilisés étant l’Inconel 600, l’Inconel 625 (NiCr22Mo9Nb), et l’Inconel 718 (NiCr19Fe19Nb5Mo3).

Intégration de fonctions
Aptitude d’un procédé à réaliser en une seule opération une pièce sans faire appel à des techniques d’assemblage comme le soudage. Il en résulte que l’objet intègre de nombreuses fonctions.

Isotrope
Qualifie une matière dont les propriétés sont les mêmes dans toutes les directions.

L

Laiton
Alliage de cuivre et de zinc.

M

Matériau composite
Le matériau composite est un assemblage d’au moins deux matériaux non miscibles (mais ayant une forte capacité d’adhésion). Le nouveau matériau ainsi constitué possède des propriétés que les éléments seuls ne possèdent pas.

Métallurgie des poudres
Partie de la métallurgie traitant de la production des poudres de métaux ou d’alliages ainsi que de la fabrication d’objets métalliques à partir de ces poudres par application de procédés de mise en forme et de frittage.

Modélisation 3D
Technique consistant à reproduire ou à créer un objet 3D de manière virtuelle sur un ordinateur. Dans le domaine de l’impression 3D, l’obtention du fichier 3D (créé par modélisation 3D ou par le biais d’un scan 3D) d’un objet est indispensable pour sa fabrication.

Module d’Young
Le module d’Young est la contrainte mécanique qui engendrerait un allongement de 100% de la longueur initiale d’un matériau (il doublerait donc cette longueur), si on pouvait l’appliquer réellement : dans les faits, le matériau se déforme de façon permanente, ou se rompt, bien avant que cette valeur soit atteinte. Un matériau dont le module d’Young est très élevé est dit rigide.

N

Nickelage
Tout procédé de formation d’un revêtement métallique de nickel. Il peut être électrolytique (le métal de base étant placé à la cathode), chimique (par réduction catalytique d’un sel de nickel), par métallisation au pistolet ou par placage.

Nitruration
Cémentation par enrichissement superficiel d’un alliage ferreux en azote.

O

Oxydation
Dans le langage courant, l’oxydation est la réaction chimique dans laquelle un composé se combine avec un ou plusieurs atomes d’oxygène. Par exemple l’oxydation du fer produit la rouille : 4Fe + 3O2 → 2 Fe2O3.

P

Parachèvement
On désigne par parachèvement toutes les opérations de finition des pièces.

Plateau d’impression (ou lit d’impression)
Surface plate de l’imprimante 3D sur laquelle l’objet fabriqué repose durant l’impression en 3D. Dans certains procédés d’impression 3D, ce plateau est chauffant.

Prototypage rapide
Fabrication rapide de modèles et de prototypes d’après des modèles CAO d’objets 3D, dans un temps plus court qu’avec les procédés de fabrication classiques.

R

Recyclabilité
Aptitude d’un produit à être recyclé.

Résilience
La résilience est la résistance d’un matériau à un choc.

Résistance à la compression
Contrainte maximale en compression qu’un corps peut supporter sans se rompre ou sans présenter une déformation supérieure à une valeur fixée à l’avance.

Résistance à la fatigue
Résistance d’un matériau à la rupture sous l’effet de sollicitations répétées.

Résistance à la traction
La résistance à la traction est la charge, rapportée à l’unité de section, sous laquelle se rompt une pièce de forme appropriée soumise à un effort de traction suivant son axe de symétrie.

Retrait
Différence de dimension linéaire entre le modèle et la pièce imprimée.

Rigidité
Résistance d’un matériau à la déformation.

S

Sablage
Sous la dénomination de sablage, on entend une technique industrielle permettant le nettoyage des surfaces en utilisant un abrasif projeté à grande vitesse, à l’aide d’air comprimé au travers d’une buse, sur le matériau à décaper.

 

Scanner 3D
Appareil d’acquisition et de numérisation 3D qui permet de collecter des informations sur un objet physique, notamment sur sa forme et sa texture. Le scanner 3D est fréquemment utilisé pour créer des fichiers 3D notamment en vue d’une impression 3D.

Superalliage
Alliage métallique présentant une excellente résistance mécanique, une bonne résistance au fluage à haute température (typiquement 0,7 à 0,8 fois sa température de fusion), une bonne stabilité surfacique et une bonne résistance à la corrosion et à l’oxydation. La base du superalliage est le métal constituant principal : le nickel, le cobalt ou le fer. On y ajoute des éléments chimiques tels que le chrome, le molybdène, le tungstène, l’aluminium, le titane, le tantale, le vanadium…

Supports d’impression 3D
Artifices de fabrication destinés à maintenir des sections en porte-à-faux de la pièce en cours de fabrication. Leur forme dépend du matériau et de la technologie utilisée. Ils permettent d’éviter que certaines couches ne s’effondrent.

T

Ténacité
C’est la résistance à la formation et surtout à la propagation de fissures.

Titane
Le titane est un métal de transition léger, résistant à la corrosion, à l’érosion et au feu. Il est biocompatible et a des propriétés mécaniques intéressantes (résistance, ductilité, fatigue, etc.). L’alliage de titane le plus courant en fabrication additive est le Ti6Al4V (aussi désigné TA6V soit titane + 6 % aluminium + 4 % vanadium) qui est très utilisé dans l’industrie aéronautique.

Traitement de surface
Terme général désignant une modification structurale superficielle des surfaces : traitement thermique de surface, traitement d’apport (par diffusion d’un métal ou d’un métalloïde), traitement de conversion (par la formation d’un composé nouveau).

U

Usinage
L’usinage est une famille de techniques de fabrication ou de finition de pièces mécaniques. Le principe de l’usinage est d’enlever de la matière afin de donner à la pièce brute la forme voulue, à l’aide d’une machine-outil. Par cette technique, on obtient des pièces d’une grande précision.

Usinabilité
Aptitude d’un matériau à se prêter à une mise en forme par un outil coupant, avec formation de copeaux, en vue d’obtenir des pièces ayant des cotes macro-géométriques et micro-géométriques imposées dans la limite de tolérances déterminées.

Z

Zamak
Le Zamak est un alliage de zinc, d’aluminium et de magnésium et parfois de cuivre. Son nom est un acronyme des noms allemands des métaux qui le composent : Z pour Zink (zinc), A pour Aluminium, MA pour Magnesium et K pour Kupfer (cuivre).

Zingage
Tout procédé de formation d’un revêtement métallique de zinc sur une surface. On distingue le zingage électrolytique, la galvanisation à chaud comportant l’immersion dans un bain de zinc fondu et le zingage par métallisation au pistolet.

 

OFFRES ASSOCIEES

  • Un ensemble de définitions afin de mieux comprendre l’univers de la fonderie et des domaines connexes (affinage, élaboration, recyclage, parachèvement…).
  • Des solutions de formation inter-entreprise, mêlant théorie et cas pratiques, en fonderie, forge, fabrication additive, recyclage des métaux, CND...
  • Des solutions de formation inter-entreprise, mêlant théorie et cas pratiques, en fonderie, forge, fabrication additive, recyclage des métaux, CND...

Contactez-nous

CTIF
44 avenue de la Division Leclerc
F-92318 SEVRES CEDEX
Envoyez nous un message
Tél : 33(0)1 41 14 63 00
Fax : 33(0)1 45 34 14 34

Ils nous font confiance

Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.