Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Comparaison des additifs aux sables dans les pièces de fonderie en acier

Comparaison des additifs aux sables dans les pièces de fonderie en acier

Cet article présente les résultats d’un projet de recherche qui consistait à comparer entre eux les additifs aux sables de fonderie pour pièces en acier (aciers à faible teneur en carbone), leur influence sur les propriétés du moule et des noyaux et sur la qualité de la pièce finale. L’étude expérimentale a été menée pour mesurer l’importance des oxydes de fer rouge ou noir inorganiques mais aussi celle  des ESAs, (Engineered Sand Additives) qui sont des additifs inorganiques plus récents. L’objectif de l’étude est de montrer dans quel cas de figure utiliser tel additif afin d’obtenir tel résultat (résistance à la traction, à la perméabilité, temps de réalisation, limitation de l’opacité des fumées pour les noyaux, diminution des gerces, de l’abreuvage, amélioration de la qualité de l’état de surface, limitation de la décarburation de la surface pour la pièce de fonderie). Historiquement, les oxydes de fer inorganiques ont été les plus utilisés avant tout l’oxyde de fer rouge (hématite, FeO3) et l’oxyde de fer noir (la magnétite FeO4). Cependant, ils peuvent avoir un impact  préjudiciable sur la pièce en termes de coût et de qualité. Les ESAs ont été développés car ils sont moins coûteux, améliorent la résistance aux gerces et/ou réduisent les défauts d’origine gazeuse.

[Modern Casting, 12/2015, p. 38-41]

Service lecteur : 60651

Contact : Christine Colliard (colliard@ctif.com)