Accueil > Espace abonnés > Propriétés à chaud des carapaces en fonderie de précision

Propriétés à chaud des carapaces en fonderie de précision

20/11/2013

A ce jour, malgré un besoin réel en fonderie de précision, il n’existe pas en France des moyens de contrôle à chaud des carapaces qui permettraient une meilleure prédiction de leur comportement à la coulée et donc d’optimiser leur processus de fabrication.

Objectifs

L’objectif du projet est principalement de mettre en oeuvre de nouveaux moyens de caractérisation reflétant le comportement des carapaces lors de la coulée.

Par ailleurs, ce travail vise également l’approfondissement de l’étude sur les carapaces chargées en fibre de lin (demande de brevet déposée par CTIF en date du 15 novembre 2010).

Les retombées pour la profession de la Fonderie résident dans la possibilité offerte aux fondeurs de précision de pouvoir caractériser leurs carapaces et donc d’optimiser leur processus de fabrication.

Travaux réalisés

Après une première étape de bibliographie concernant les propriétés à chaud des carapaces et alimentée par des contacts avec les fournisseurs et les fondeurs, les travaux ont consisté en l’optimisation des paramètres du frittage des carapaces élaborées à CTIF. Les résistances mécaniques obtenues ont été corrélées avec les distances intergranulaires des stuccos.

Le développement de moyens de caractérisation des propriétés à chaud des carapaces (résistance mécanique, déformation, perméabilité), l’examen de leur comportement au séchage et au décirage ainsi que l’évaluation de la facilité de décochage sont au programme de la suite des travaux.

Points majeurs

Il aura été démontré, à l’issue de ce projet, qu’il est possible de renforcer la tenue des carapaces utilisées en fonderie de précision. Une demande de brevet, basée sur les travaux de recherche de CTIF, mettant en jeu comme renfort des fibres de lin, a d’ailleurs été déposée sur ce point.

Retour Sommaire dossier Projets Collectifs

Suivez nous sur

Espace abonné