Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > BigRep imprime en 3D une jante au design organique

BigRep imprime en 3D une jante au design organique

Le fabricant allemand d’imprimantes 3D, BigRep, a récemment dévoilé un prototype imprimé en 3D d’une jante de roue au design tout à fait original. Un de ses designers, Marco Mattia Cristofori, souhaitait montrer comment la fabrication additive grand format pouvait être bénéfique pour l’industrie, tout en offrant une plus grande liberté dans la conception. Ils se sont penchés sur les jantes, un des éléments du véhicule les plus personnalisés par les passionnés d’automobile.

Alors que l’impression 3D avait déjà fait ses preuves dans la conception de pneus – on se souvient de celui de Michelin ou encore du concept dévoilé par Goodyear – elle frappe à nouveau le secteur automobile avec une jante imprimée en 3D. Cette partie métallique de la roue peut être personnalisée selon les besoins et envie des conducteurs, avec des structures plus ou moins complexes. Cette personnalisation est généralement réalisée grâce à des techniques de moulage par injection, souvent longues et coûteuses. Toutefois, le recours à la fabrication additive pourrait bien alléger ce processus et offrir davantage de liberté en termes de formes et design.

Avec l’impression 3D, vous pouvez prototyper des formes organiques, affirme Cristofori. Cela vous permet d’envisager des formes plus complexes, parce que vous n’avez pas vraiment de limites.” Et la jante imprimée en 3D illustre bien cette liberté de conception; la structure fait penser à des branches d’arbre entrelacées qui se rejoindraient au centre. Elles offriraient toute la stabilité nécessaire tout en véhiculant une esthétique assez forte – traditionnellement, les enjoliveurs ou les jantes sont formés d’une seule ligne.

Une structure qui aurait été très difficile à réaliser avec des méthodes de fabrication traditionnelles. La fabrication additive offre quant à elle la possibilité de bien tester les différentes conceptions, calculer les dimensions exactes et produire des prototypes fonctionnels plus rapidement. La personnalisation est également plus facile; on pourrait imaginer que la forme de ces jantes soient toutes différentes, avec des branches plus ou moins entrelacées, ou encore de couleurs variées.

La jante a été imprimée en 3D sur l’imprimante FDM Studio du fabricant BigRep. Dotée d’un volume généreux de 500 x 1000 x 500 mm, elle aurait permis d’obtenir un niveau de précision et de détails élevé, élément indispensable selon Cristofori. Le prototype de la jante aurait été imprimé à partir du filament PRO HT de l’allemand qui possèderait une bonne résistance thermique et des propriétés mécaniques intéressantes. On ne sait pas quelle méthode de fabrication sera finalement utilisée pour créer le produit fini mais le designer précise : « Ce que nous avons développé ici est un modèle réaliste qui peut être enduit de poudre métallique. Nous prévoyons de le faire afin de voir si on obtiendrait une jante plus professionnelle et fonctionnelle.” Retrouvez davantage d’informations sur le site officiel de BigRep.

Source : site de BigRep