Accueil > > Newsletter > Veille stratégique > Additive Manufacturing et détection de défauts

Additive Manufacturing et détection de défauts

Des chercheurs veulent améliorer la détection précoce des défauts en FDM en repérant les erreurs d’impression 3D (et le cyberhacking) par analyse d’images.

Quasi aucune imprimante 3D low cost n’est en mesure d’évaluer la qualité des produits qu’elle construit; certaines machines poursuivent même le travail alors qu’il n’y a plus de filament. Pourtant, la détection précoce des défauts pourrait rendre l’impression plus simple, plus fiable et plus attractive. Des chercheurs de l’Université du Dakota du Nord cherchent à améliorer cela en repérant les erreurs d’impression 3D (et le cyberhacking) par analyse d’images. Ils ont équipé une imprimante MakerBot Replicator 2 3D avec un dispositif de cinq caméras low cost (Raspberry Pi) et d’un logiciel de traitement d’images.

[Newsletter Sirris, 25/11/2016]

Service lecteur : 60649

Contact : Christine Colliard