Accueil > [27-28 septembre] J’Tech 2016 : les points forts de cette troisième édition

[27-28 septembre] J’Tech 2016 : les points forts de cette troisième édition

  Les 27 et 28 septembre derniers, les J’Tech de CTIF ont réuni à l’Atrium de Chaville (92) près de 200 personnes, représentants des industries de la fonderie et de différentes filières utilisatrices de produits métalliques. Par la richesse des présentations et des débats, ces journées ont été une belle réussite que les participants et […]

metal news ctif actions pour la profession j tech2016 journees technique axes innovations en fonderie

 

Les 27 et 28 septembre derniers, les J’Tech de CTIF ont réuni à l’Atrium de Chaville (92) près de 200 personnes, représentants des industries de la fonderie et de différentes filières utilisatrices de produits métalliques.

Par la richesse des présentations et des débats, ces journées ont été une belle réussite que les participants et les intervenants ont largement plébiscitée.

Les échanges ont permis de mettre en relief les opportunités et les défis nouveaux liés aux évolutions des marchés, et d’illustrer par l’exemple le potentiel des collaborations en R&D et en industrialisation entre fondeurs, donneurs d’ordre et structures de R&D. L’enjeu partagé est de maintenir et pérenniser la portée et la compétitivité des produits métalliques sur ces marchés, notamment sur de nouvelles applications.

Le rendez-vous des acteurs des filières industrielles

En ouverture de la première journée, Paul Henri Renard, Directeur Général de CTIF et Clotilde Macke-Bart, Directeur R&D de CTIF ont présenté une synthèse des axes stratégiques et choix d’innovation de CTIF, et des nouveaux enjeux et perspectives de développements en fonderie et produits métalliques.

Le 27 septembre, trois tables rondes, animées par Paul de Brem journaliste scientifique, ont réuni des intervenants des différentes filières : aéronautique, automobile, ferroviaire, énergies nouvelles, procédés industriels … et des fondeurs.

metal news ctif actions pour la profession j tech2016 table ronde nouveaux besoins pieces metalliques

Les intervenants de la première table ronde – de gauche à droite : Bruno Delphigue (Alstom), Paul-Henri Renard (CTIF), Paul de Brem, journaliste scientifique, Eric Philippot (Safran), André Le Nezet (Renault). (photo S.Meyer, CTIF)

Les nouveaux besoins des pièces métalliques

Dédiée à l’évolution des besoins et enjeux des filières en termes de matériaux et produits métalliques, la première table ronde a réuni des intervenants des filières du transport.

  • Pour le secteur aéronautique (Eric Philippot, Groupe Safran) les pièces doivent répondre à des contraintes fonctionnelles croissantes et notamment répondre au compromis masse/résistance à des températures extrêmes. La fabrication additive métal et la modélisation des procédés sont des axes clés.
  • Le secteur du ferrovaire (Bruno Delphigue, Alstom) qui est confronté à une forte concurrence, doit viser la fonction plus que le produit et proposer des innovations dans l’intégration de fonctions.
  • Dans l’automobile (André Le Nezet, Renault) l’allègement passe par la substitution de pièces en acier embouties par des pièces de fonderie en aluminium ou en magnésium avec également l’intégration de fonctions. L’avenir est aux multimatériaux, à condition de savoir les assembler et les simuler, à des niveaux de coûts raisonnables.

Des partenariats pour des développements réussis

Lors de la seconde table ronde, des donneurs d’ordres ont donné une illustration par l’exemple de la force des collaborations avec les fondeurs.

  • Jean-Pierre Michalet (PSA) : le partage des investissements pour une capitalisation du savoir est illustré par la participation de PSA à des actions mutualisées : groupe de travail thermo-mécanique piloté par CTIF, association à des projets collaboratifs, en particulier dans le domaine de la modélisation confrontée aux essais process…
  • Laurent Smagghe (EDF Energies Nouvelles) : le développement de nouveaux marchés comme les Energies Marines Renouvelables ouvre de nouvelles perspectives. Les fonderies FMGC et Ferry Capitain sont citées à titre d’exemple.
  • Eric Mandallaz (Pfeiffer Vacuum) : dans la conception du produit, une implication très en amont du fondeur ou de compétences métier référentes, permet des gains majeurs en temps et en coûts qui bénéficient à l’ensemble des acteurs de la filière.

Les nouvelles solutions à intégrer dans  la fonderie

Dans la troisième table ronde, différentes approches de l’innovation ont été présentées avec des exemples concrets :

  • L’innovation process/produit : les mousses métalliques issues de fonderie développées depuis plus de 10 ans par CTIF et aujourd’hui abordables en fabrication additive métal (Patrick Hairy, CTIF).
  • L’innovation durable : le procédé Bat’Ring® en cours d’industrialisation pour la valorisation au cubilot de piles alcalines et salines (Valentin Barad, Fiday Gestion).
  • L’innovation dans les outils et les méthodes : grâce à la conception topologique, réduction jusqu’à 30 % des masses de pièces en fonderie sous pression et des temps de développement (Pierre Mercier, GMD Eurocast).
  • L’innovation dans la culture de l’entreprise: « l’entreprise libérée » fondée sur l’auto-motivation des salariés portée par un management adapté et des équipes responsabilisées (Gilles Renard, Précicast).

Retrouver l’ensemble de ces présentations sur notre site (Espace abonnés)

Des ateliers thématiques sur les travaux de R-D de CTIF

Le 28 septembre était consacré à l’échange technique et à la présentation des résultats des actions et projets menés par CTIF avec les industriels de la Profession.

Organisée sous forme de six ateliers thématiques :

  • Moules non permanents
  • Moules métalliques
  • Conception et simulation
  • Elaboration de nouveaux alliages
  • Nouvelles structures fonctionnelles
  • Innovation en métallurgies et contrôles

cette journée a permis des échanges directs avec les intervenants de CTIF sur les travaux présentés et des appels à manifestation d’intérêt des industriels présents, sur les actions en cours et sur les projets à venir.

Retrouver l’ensemble des interventions présentées lors des ateliers. (Accès réservé aux ressortissants de la Taxe Affectée Fonderie sur l’espace Abonnés).

Vidéo

CTIF en bref

  • 1 fonderie semi-industrielle
  • 3 plate-formes d'essais
  • 8 imprimantes 3D métal
  • 1 centre de calcul
  • 5 000 m² de laboratoires
  • 1 centre de formation
  • 1 service de veille/prospective
  • 5 antennes régionales
  • 110 personnes
  • 70 ans d’expérience
  • Ils nous font confiance

    Plus de 400 entreprises ont déjà fait confiance au CTIF.